acharnement

La femme du joueur de poker

À l’issue d’une partie de poker acharnée, un homme monte se coucher et dit à sa femme :
– J’ai deux nouvelles pour toi : une bonne et une mauvaise.
– Dis-moi la bonne, d’abord.
– Au milieu de la partie, à court d’argent, je t’ai utilisée comme enjeu et je t’ai perdue au bénéfice de mon ami Georges.
– Comment l’autre nouvelle pourrait-elle être pire ?
– À la fin de la partie, je t’ai regagnée.