Les seins pendant l’amour

Ça se passe lors d’une réunion de famille un dimanche.
La fille de la maison, âgée de 30 ans, est en train de lire un article dans une revue. Elle se met à rire bruyamment, et tout de suite elle lit l’article à haute voix pour le reste de la famille :
« Est-ce que vous saviez que pendant l’amour, la taille des seins de la femme augmente de 25 % ? » À ce moment là, son mari (un rigolo) lui répond goguenard :
« Ça m’étonnerait, j’ai jamais vu les tiens grossir !? »
Et à ce moment là, le père de la fille, depuis son fauteuil dans lequel il lit son journal répond à son beau-fils :
« C’est parce que tu ne pompes pas assez. »

Est-ce que la femme est bien faite ?

Pour faire une femme il a fallut 5 corps de métiers :
– un boucher
– un architecte
– un tanneur
– un menuisier
– un tonnelier
Sachant cela, est-ce que la femme est bien faite ? Et bien non car :
– Le menuisier l’a mal rabotée et elle est pleine de bosses.
– Le tonnelier l’a mal sertie et elle est pleine de trous.
– Le boucher l’a mal saignée rt ça recommence tous les mois.
– Le tanneur lui a mal tanné la peau et il lui reste encore des poils.
– Et la pire connerie a été faite par l’architecte : il a placé la salle de jeux à coté des WC.

La maladie du lundi

Le patron d’une entreprise vient d’engager un homme, lequel doit se présenter au travail le lundi.
Le lundi matin, l’homme téléphone et dit :
– Je suis malade.
Le patron l’excuse et, le mardi matin, le nouvel employé arrive et travaille tellement bien le restant de la semaine qu’il gagne le respect de tout le monde. Le lundi suivant, il téléphone :
– Je suis malade.
Le patron l’excuse une fois encore, non sans noter que ca fait le deuxième lundi qu’il lui fait le coup. Le type arrive le mardi matin et travaille tout le restant de la semaine encore mieux que la semaine précédente.
Le lundi suivant , le type téléphone :
– Je suis malade.
Le patron l’excuse mais prend note de le convoquer le lendemain matin.
Le mardi matin le type arrive et est immédiatement convoqué dans le bureau du patron.
– Ecoutez, vous êtes un excellent employé, je n’ai absolument pas à me plaindre de vous, mais ce n’est plus possible. Vous ne pouvez pas être malade tous les lundi.
– C’est que, voyez-vous, ma soeur a fait un très mauvais mariage et j’ai l’habitude de passer chez elle tous les lundis matin avant d’aller travailler pour la réconforter. Une chose menant a l’autre, nous finissons par faire l’amour toute la journée.
– Avec votre soeur, mais c’est dégoûtant !
– Je vous avais dit que j’étais malade !