Pinotchoum

Un horrible dictateur passe ses troupes en revue. Tout à coup, il entend quelqu’un éternuer.
– Qui a éternué ? Demande-t-il.

Silence général.
– Je répète : qui a éternué ?

Silence total.
– Bon, tout le premier rang en prison ! Qui a éternué ?

Silence général.
– Les cinq premiers rangs en prison ! Qui a éternué ?

On entend alors une petite voix :
– C’est moi, votre Excellence !

Et le dictateur de dire :
– A vos souhaits !

Les réceptions de l’ambassadeur

Les réceptions de l’Ambassadeur sont toujours un succès. Aujourd’hui, il a reçu ses amis :

FRANCE : Le Comte d’Emanges

ANGLETERRE : Lord Kitte

RUSSIE : Yvan Lapinossousof

ITALIE : Bandoli

ALLEMAGNE : Von Parderrierh

ETATS-UNIS : Mac Kickett

ESPAGNE : Alonso Lupanar

PORTUGAL : Bezonlegonzes

POLOGNE : Suslapina Trotsky

JAPON : Kimamissa Oku

HOLLANDE : Van Decapotte

SUISSE : Tumelech

TURQUIE : Kastrai Pacha

ROUMANIE : Tateleroulo

GRECE : Kalakeucomeunos

BULGARIE : Talapoderoulotrolis

SERBIE : Pinefedenisch

BELGIQUE : Jean Culberte

TCHECOSLOVAQUIE : Bandapar

MONACO : Songrovi

BRESIL : Carez Mabanane

ARGENTINE : Jose Palabese

MEXIQUE : Trempela Cantubez

PARAGUAY : Maitongro Cudanlo

EGYPTE : Le Bey Bou-Dhur

ARABIE : Ali Bez-Assi

SYRIE : L’Emir Kal Kussal

PERSE : Mastur Bey

CHINE : Fou Li Oku

ANNAM : O’Ktai Kong

COREE : Ku Ki Sang

CAMBODGE : Ima Kasse-Lpo

ABYSSINIE : Le Ras Kalbou Koupe

CANADA : Brake Marc

AUSTRALIE : Mayburne

Prestidiginavigateur

Un prestidigitateur avait été engagé sur un superbe navire pour participer à l’animation de croisières de luxe en Méditerranée. Les participants changeaient chaque semaine et le prestidigitateur reprenait donc les mêmes tours de magie de façon hebdomadaire. Seul le perroquet du capitaine, qui avait vu les mêmes numéros pendant plusieurs mois, commençait à montrer des signes de lassitude.

Un soir, le volatile se mit en tête de gâcher le numéro et attendit le moment le plus propice. Il vint se poser près de la scène et, au beau milieu d’un tour de magie, cria à l’assistance :
– Regardez, ce n’est pas le même chapeau. Celui dans lequel est enfermé le lapin est sous la table.

Le magicien, énervé, poursuivit tout de même avec son grand tour de cartes. Le perroquet hurla cette fois :
– Pourquoi n’y a t-il que des as de pique dans ton jeu ?

Peu après, l’oiseau cria :
– Tu parles d’un tour… Tout le monde sait que tu utilises un effet de miroir pour faire apparaître et disparaître ces fleurs.

Le public, d’abord amusé par ces révélations, se mit au bout d’un moment à huer le pauvre artiste qui finit par quitter la scène.

Le prestidigitateur était furieux mais comme c’était le perroquet du capitaine, il n’y avait pas grand chose à faire.

Le lendemain, après une série d’avaries, le bateau coula. Le magicien avait pu survivre en s’accrochant sur quelques planches de bois qui flottaient à la surface de la mer. Le perroquet avait également trouvé refuge sur ce radeau improvisé.

Mais comme ces deux-là étaient fâchés, ils n’échangèrent pas un mot pendant trois jours. Au matin du quatrième, le perroquet affamé finit par dire :
– OK, j’abandonne, tu as gagné… Où est passé le bateau ?