L’invitation de Deux

Une Française de la meilleure société débarqua à Rome, il y a plusieurs années, et téléphona aussitôt à son amie, une comtesse italienne très snob qui s’écria :
– Carina ! Tu tombes merveilleusement bien ! Je donne une petite réception demain soir, tout le monde sera là : Sophia…
– Quelle Sophia ?
– Sophia Loren, Carina ! Il y aura aussi Roberto et Paolo…
– Je les connais ?
– Roberto Benigni et Paolo Conte, bien sûr ! Et puis, tu verras Deux, il m’a promis de venir…
– Deux ?
– Carina, c’est une question de respect. Je ne peux tout de même pas l’appeler Jean-Paul !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.