Les petits vieux et le pliage du sexe

Ce sont trois petits vieux, qui discutent sur un banc :
– Bin moi, quand j’avais 20 ans, j’arrivais même pas à plier mon sexe. – Moi, à quarante, j’arrivais à le plier d’un quart.
– Et à soixante, je le pliais d’un tiers.
– Et hier, j’ai réussi à le plier d’un demi.

Et en chœur :
« C’est fou la force qu’on prend dans les bras avec l’âge… »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.