Les cow-boys et les choses les plus rapides du monde


Quatre cow-boys sont en train de discuter le coup, le soir à la veillée, après une bonne journée de convoyage de troupeau. Ils comparent les choses qui, d’après eux, sont les plus rapides au monde.

Le premier cow-boy dit :
– Je pense que c’est la pensée, car si jamais tu te piques un doigt, ou que tu te le brûles, la douleur te parvient immédiatement au cerveau.

Le deuxième cow-boy dit :
– Je pense que c’est le clignement des paupières le plus rapide. Parce que quand tu lignes des yeux, tu ne t’en rends même pas compte, et rien de ce que tu vois n’a le temps de changer.

Le troisième cow-boy dit :
– Pour moi, c’est la lumière. Parce que quand il y a de l’orage et que la foudre tombe à plusieurs kilomètres de toi, la lumière t’arrive instantanément, alors que le son met plusieurs secondes.

Enfin, le quatrième cow-boy dit :
– Eh bien pour moi, le truc le plus rapide au monde, c’est la diarrhée mexicaine !

Les autres, en chœur :
– La diarrhée mexicaine ? Et pourquoi ?

Le quatrième cow-boy répond :
– Je vous explique: Il y a quelques jours, j’avais passé la frontière mexicaine et j’en avais profité pour aller boire un coup de téquila locale au saloon, puis, un peu plus tard, je m’étais arrêté dans une gargote pour manger. Là, j’avais pris du chili con carne qui avait du être réchauffé au moins deux fois depuis la veille, et quelques tacos…

A ce stade du récit, le premier cow-boy demande :
– Et alors, qu’est-ce que tout ça a à voir avec la vitesse ou la diarrhée ?

Et le quatrième cow-boy reprend :
– Eh bien, un peu plus tard, alors que j’étais dans mon lit à l’hôtel, j’ai senti ce feu et ces horribles coliques dans mon ventre ; et avant que je n’ai pu penser, ou cligner des yeux, ou même allumer la lumière…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.