Les ailes et l’auréole du Paradis

C’est Anne et Alice qui se retrouvent au paradis. Saint-Pierre les interroge sur leur vie et comme elles ont été de bonnes filles, Saint-Pierre leur dit qu’elles sont acceptées au paradis et qu’il s’occupe d’elles personnellement. Saint-Pierre :
« Alice ma fille, asseyez-vous ici pendant que je m’occupe de votre camarade. »

Saint-Pierre et Anne entre dans une salle et la porte se referme derrière eux. Après un certain temps Alice entends un cri terrible « AAAAHHH ». Elle sursaute et ouvre la porte.

Alice :
« Que se passe-t-il ici ? »

Saint-Pierre :
« Rien du tout , tout va bien ce n’est qu’un trou pour l’auréole. »

Alice retourne donc s’asseoir. Aussitôt assise , elle entend un autre cri encore plus terrible que le premier « AAAAAAAHHHHHHH AAAHHHH. » Alice saute encore, se précipite et ouvre encore la porte.

Alice :
« Que se passe-t-il encore ici ? »

Saint-Pierre :
« Ce n’est rien, ce n’est que le trou pour poser les ailes. »

Alice :
« Ce n’est pas possible, je préfère aller en enfer plutôt que de subir cela. »

Saint-Pierre :
« Vous n’y pensez pas, si vous allez en enfer vous aller être sodomisée et violée. »

Alice :
« Ce n’est pas grave, les trous sont déjà là. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.