Le vétérinaire et la mort du chien


C’est un gars, il n’a pas de chance : Son chien vient de se faire percuter par une voiture. Alors il fonce chez le vétérinaire pour le faire soigner.

Le vétérinaire, en voyant le chien lui dit tout de suite :
– Ça ne s’annonce pas bien. Je pense même que votre chien est mort, mais pour en être tout à fait sûr, je vais lui faire quelques tests.

Le gars est d’accord et il répond :
– Allez-y docteur, je veux savoir si on ne peut vraiment plus rien faire pour mon Brutus.

Alors le véto prend son stéthoscope et ausculte :
– Rien, le coeur ne bat plus.

Puis il prend un miroir et le met devant la truffe du chien :
– Pas de buée, il ne respire plus.

A ce moment, le véto ajoute :
– Il y a un dernier test qui est infaillible. Si il reste une parcelle de vie dans votre chien, ce test la révélera.

Alors le véto va chercher son propre chat. Il prend ses pattes avant dans la main gauche et ses pattes arrières dans la main droite, puis il le fait passer lentement au dessus du chien, en commençant par la truffe et en allant jusqu’à la queue, puis dans l’autre sens jusqu’à revenir à la truffe… Le chien reste malgré tout complètement inerte.

– Je suis vraiment désolé, dit alors le véto, mais votre chien est réellement mort. Maintenant, vous devriez rentrer chez vous. Je garderai son corps pour le faire incinérer. (le gars n’avait rien pour payer les frais).

Le gars rentre chez lui. Une semaine plus tard, il reçoit un courrier du véto : C’est la facture du jour de l’accident de Brutus, et elle se monte à 500 euros !

Le gars attrape son téléphone et demande à parler au véto. Lorsqu’il l’a au bout du fil, il lui demande:
– Pourriez-vous me détailler cette facture de 500 euros ?

Le véto :
– Bien sûr : Il y a 50 euros de consultation, 25 euros pour les examens au stéthoscope et au miroir et 125 euros pour l’incinération.

Le gars répond :
– D’accord, tout ça ne fait que 200 euros ; à quoi correspondent les 300 euros restants ?

Le véto :
– Oh, c’est pour le scanner au chat.

Dessin un chat haute technologie
Le vétérinaire et la mort du chien

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.