Le sourire de la Vierge Marie


C’est le curé le plus dévot qui ait jamais existé sur terre qui meurt.

Naturellement, il arrive directement au Paradis sans passer par la case Purgatoire. Saint Pierre l’accueille et lui dit :
– Bonjour. Nous t’avons attendu longtemps et nous sommes vraiment très heureux de te recevoir au Paradis. Tout le monde te connaît bien ici, à tel point que nous avons décidé de t’accorder ce que tu désirais le plus au monde avant d’arriver ici. Alors le curé dit :
– J’ai toujours admiré la vierge Marie, et j’aurai voulu discuter un peu avec elle…
A peine a-t-il terminé sa phrase que la vierge Marie, la seule, l’unique, est à côté de lui !

Le curé se lance :
– Oh Marie, si vous saviez. J’ai toujours été un de vos plus fervent admirateurs. Je connais tout de votre vie. J’ai vu tous les portraits qui ont été faits de vous. A ce sujet, si vous le permettez, j’aurai une question à vous poser : On vous a toujours peinte avec une sorte de sourire triste, et je me suis toujours demandé qu’est-ce qui pouvait attrister une femme telle que vous ?

Et la vierge Marie lui répond :
– Et bien, en fait, pour tout dire, j’espérais vraiment avoir une fille…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.