Le prix de la pédophilie


C’est une petite fille qui rentre à la maison toute excitée et qui dit à sa grand-mère :
– Oh Mamie, il m’arrive un truc incroyable ! Il y a un mec qui m’a donné vingt balles !
– Vingt euros, mais pour quoi faire ? – Ben on était dans le square, et il m’a juste demandé de faire de la balançoire.
– Mais tu n’as rien compris, ma fille, cet homme est un satyre ! S’il t’a demandé de faire de la balançoire, c’était pour voir ta culotte. Ne te laisse plus faire !
– Ah bon, tu crois, Mamie ?
– Je sais ce que je dis : j’en ai connu, des comme ça, bien avant la guerre !

Le lendemain, la petite fille revient et lui dit :
– Eh, Mamie, Mamie ! Le mec, il m’a encore donné vingt euros.
– Mais c’est pas possible ! Tu n’as pas recommencé ?
– T’inquiète pas, je l’ai eu…
– Comment ça, tu l’as eu ?
– Je n’avais pas mis de culotte !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.