Le plus gros pêché des religieuses


Trois jeunes religieuses sont dans un compartiment de train, en route vers Paris pour assister à la grande messe des Journées de la Jeunesse célébrée par Jean-Paul II.

Les nonnes sympathisent rapidement et se mettent à discuter. Au bout d’un certain temps, elles se confient leurs pêchés les plus importants. La première dit :
– Mon plus gros pêché, c’est la luxure… Tous les ans, je prend congé du couvent pendant quelques jours et je fais la prostituée. Bien sûr, je l’argent que je gagne en faisant cela, je le donne aux pauvres, mais il n’en reste pas moins que c’est un gros pêché…

La deuxième nonne dit :
– Moi, mon plus gros pêché, c’est d’aimer boire. Toutes les économies que je peux réaliser sur une année, je les consomme en quelques jours une fois par an, en me saoulant…

La troisième nonne écoutait ses deux consoeurs attentivement, sans dire un mot. Lorsque son tour vint de confesser son plus gros pêché, elle répondit en souriant :
– Mon plus gros pêché, c’est de cancaner… Et j’ai vraiment hâte de rentrer au couvent maintenant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.