Le discours de Brejnev en Chine

Brejnev fait un discours en Chine. cela fait deux heures qu’il parle pour ne rien dire. Il s’exprime en russe et un traducteur est chargé de traduire le speech en chinois. Lorsque Brejnev en a terminé, il va voir son conseiller aux relations avec la Chine pour lui demander pourquoi le traducteur n’a pris la parole que 3 fois pendant son discours de 20 pages. Brejnev lui dit :
– Le chinois est une langue merveilleuse d’efficacité et de concision si j’en crois la traduction faite par ce chinois!

Et le conseiller de Brejnev lui répond :
– Pas vraiment. Le traducteur a bien parlé trois fois mais c’était pour dire : « Conneries … Encore des conneries … fin des conneries »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.