X

Lazzi

Sous son nom de plume, Lazzi cache… à peu près tout.

« De même que c’est en forgeant que l’on devient forgeron, c’est en poétant que l’on devient poète. »
Cette perle, entendue dans sa jeunesse, mainte fois répétée par son père, a forgé l’esprit de Lazzi. Les livres qu’il a lus, innombrables, ont accommodés les restes.

Sa devise : « Donnez-moi un sujet, un verbe, j’vous fait le complément (complément d’abject direct, bien sûr) » donne le ton du personnage.

Finalement, pour décrire Lazzi, rien de tel qu’un de ses pamphlets :

Oui on m’appelle le pamphlétaire
Parce qu’on se dit « Pan fait le taire »
J’écris des choses qui dérangent
Parce que je ne suis pas un ange
J’ai une dent contre la politique
Car ces gens sont des polis tiques
Tous ces gens qui vivent très bien
Et se débrouillent pour qu’on n’ait rien

Comments are closed.