L’appel de la sirène des pompiers


Deux amis sirotaient tranquillement un café lorsque la sirène des pompiers se mit à retentir. Brusquement l’un deux se leva et dit :
– Excuse-moi, le devoir m’appelle …
– Mais tu n’es pas pompier volontaire.
– Moi non, mais le mari de Sylvie oui !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.