La mort de Beethoven


Beethoven vient de mourir. On l’enterre dans le cimetière municipal.

Quelques jours plus tard, le curé passant par là entend comme de la musique qui émane du tombeau de Beethoven.

Apeuré, le curé s’en va chercher le maire du village. Celui-ci accoure avec quelques adjoints. Le maire colle son oreille contre le sol, écoute pendant un moment puis il dit :
– On dirait que c’est la neuvième symphonie de Beethoven, mais jouée à l’envers…

Il écoute un peu plus longtemps, puis ajoute :
– Maintenant c’est la 8ème symphonie, mais jouée à l’envers elle aussi !

Un peu plus tard il dit :
– Et maintenant, c’est la septième… la sixième… la cinquième…

Soudainement, le maire se relève avec un sourire et s’adresse à la foule qui s’était agglutinée autour de la tombe :
« Mes chers concitoyens, il n’y a dans cette manifestation rien de grave, et vous pouvez rentrer chez vous sereinement… C’est Beethoven qui décompose. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.