La discorde Flamands-Wallons

L’oeuf de la discorde :

Ça s’passe en Belgique, dans les Fourons, un petit village coupé en deux par la frontière linguistique. V’la qu’une poule wallonne s’échappe de son champ et va pondre son oeuf chez le voisin du côté flamand.

À qui appartient l’œuf ? Le flamand propriétaire du champ invoque le droit du sol et soutient que comme l’oeuf a été pondu en flandres, il est flamand et donc lui appartient.

Le wallon invoque, bien sur, le droit du sang et explique qu’un oeuf pondu par une poule wallonne est wallon et donc lui appartient.

Alors le conflit dégénère. Pas moyen de se mettre d’accord. Ça gueule, ça hurle, ça manifeste, ça scande des slogans séparatistes, quand le flamand propose :
– Allei, écoute un peu, une fois. On va faire une concours, hein. Celui-là qui supporte le plus la douleur, il est le meilleur. Alors, on se frappe dans les couilles, et le premier qui dit qu’il a mal, il a perdu, hein, et le oeuf ça est pour l’autre. Ça va ?
– C’est d’accord, dit le wallon, mais c’est moi qui frappe en premier.

Et il assène un formidable coup de latte dans les roubignoles de son voisin. Celui-ci a bien du mal a retenir un cri de douleur tellement le coup était puissant. Le néerlandophone est tout rouge, plié en deux, puis il passe au bleu, est plié en quatre, et finit par se relever, livide mais fier d’avoir enduré la souffrance si héroïquement.

Alors il se dirige vers le wallon et dit :
– Allei, ça est mon tour, hein.

Et le wallon :
– Bah, non, finalement tu peux avoir l’œuf.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.