La compote de figue


La mère supérieure convoque en catastrophe toutes les religieuses du couvent :
– Mes soeurs, notre figuier n’a jamais donne autant de fruits. Je ne sais vraiment pas comment nous allons pouvoir les utiliser tous avant qu’ils ne soient pourris ! Auriez-vous des idées pour éviter ce gâchis ?
– Faisons des tartes, ma mère.
– Quelle bonne idée, soeur Marie. Mais ça ne suffira jamais… – Et des confitures aussi.
– Oui, soeur Odile, très bonne idée ! Mais nous n’aurons pas assez de bocaux pour tous ces fruits…
– Faisons de la compote !
– De la compote, soeur Jeanne ? Mais comment ?
– Avec une lime, ma mère.
– Une lime ? Expliquez-nous
– Oh, quand j’étais enfant, j’ai une fois entendu, par la porte entrouverte, ma mère dire à mon père : « arrête de limer, j’ai la figue en compote ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.