L’examen d’embauche de l’aveugle dans une scierie


C’est un aveugle qui cherche à se faire embaucher dans une scierie. Le patron de la scierie lui demande :
– Et vous pensez que vous pouvez travailler ici avec votre handicap ?
– Oui, bien sûr, parce que je peux me servir de mon odorat là où les autres ont besoin de leur vue ! Le patron de la scierie n’y croit pas trop et décide de tester les compétences de l’aveugle. Il fait amener plusieurs échantillons de bois différents, dans le but de les faire reconnaître à l’aveugle. Le premier échantillon est posé sur la table. L’aveugle le renifle et dit :
– Ca, c’est du chêne, et même du jeune chêne ! affirme l’aveugle.

Le patron pose un deuxième échantillon sur la table :
– Ca c’est du hêtre ! affirme l’aveugle.

Le patron pose un troisième échantillon sur la table :
– Ca c’est du merisier ! affirme l’aveugle.

L’aveugle ne s’est pas trompé une seule fois et le patron est très impressionné. Comme il est très joueur, il veut tenter une expérience : Il passe dans le bureau d’à côté et va chercher la secrétaire (qui a déjà 20 ans de service dans la scierie). Il lui demande de se coucher devant l’aveugle sur la table et de baisser sa culotte, ce qu’elle fait.

Le patron lance alors à l’aveugle :
– Si vous reconnaissez cet échantillon, je vous donne le boulot !

L’aveugle renifle, puis renifle encore, enfin il dit :
– Ah ! Vous me tendez un piège ! Ce n’est pas un bois que l’on utilise normalement dans une scierie… Je pense que c’est le bois de la porte des chiottes d’un vieux bateau de pêche à la crevette.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.