L’américain amateur de crânes irlandais


Un américain de New York arrive en Irlande pour quelques jours de vacances. A l’aéroport de Dublin, il aperçoit un gars du cru qui se tient derrière une table où sont présentés des crânes humains.
– Que faites-vous avec ça ? demande le touriste.
– Je vends des crânes ! répond l’irlandais.
– Et qu’est-ce qu’ils ont de spécial vos crânes ? demande le touriste.
– Hé, j’ai les crânes des irlandais les plus renommés qui ont jamais vécu !
– Ah oui, donnez-moi quelques noms pour voir ! demande le touriste.
– Celui-ci, c’est celui de James Joyce, l’auteur de romans et de pièces de théâtre… Celui-là, c’est celui de Saint Brendan, le navigateur… Celui-là, c’est Michael Collins le leader de la révolte de 1916 et celui-ci, c’est le plus important de tous, c’est celui de Saint Patrick, le Saint Patron de L’Irlande, Dieu ait son âme.. – C’est vraiment St. Patrick ? demande le touriste.
– Bien sûr !
– Alors il me le faut ! répond le touriste et il paie à l’Irlandais le prix convenu, soit 500 Livres.
En rentrant à New York, le touriste qui est en fait patron d’un pub, accroche le crâne de St Patrick au mur de son établissement. Et les gens viennent de tout le pays pour voir le crâne de St Patrick, et grâce à ça, le patron fait rapidement fortune.
Quelques années plus tard, le patron new yorkais décide de repartir en voyage en Irlande pour profiter de sa retraite. En arrivant à l’aéroport de Dublin, il reconnaît son vendeur de crânes, qui est toujours derrière son étalage, et qui vend toujours ses crânes.
– Alors quoi de neuf ? demande le touriste.
– Oh, je vends des crânes.
– Et quels crânes avez-vous aujourd’hui ? demande le touriste.
– Les crânes des Irlandais les plus fameux de l’histoire !
– Vraiment ? Allez, donnez-moi quelques noms ! demande le touriste.
– Celui-ci, c’est celui de James Joyce, l’auteur de romans et de pièces de théâtre… Celui-là, c’est celui de Saint Brendan, le navigateur… Celui-là, c’est Michael Collins le leader de la révolte de 1916 et celui-ci, c’est le plus important de tous, c’est celui de Saint Patrick, le Saint Patron de L’Irlande, Dieu ait son âme…
– Saint Patrick ? Vraiment Saint Patrick ? demande le touriste.
– Exactement !
– Vous ne semblez pas vous en souvenir, mais il y a à peu près 7 ans, vous m’avez vendu un crâne un peu plus gros que celui-ci en m’affirmant que c’était le crâne de St Patrick… répond le touriste.
– Ah oui ! Je me souviens de vous maintenant !…vous voyez… C’est que celui-ci c’est St Patrick quand il était jeune !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.