Gilbert Montagné et Severiano Ballesteros au Fouquet’s


Gilbert Montagné et Severiano Ballesteros sont présentés l’un à l’autre un beau jour au Fouquet’s.

Ballesteros :
– Bonjour monsieur Montagné. J’aime beaucoup ce que vous faites. Montagné :
– Bonjour monsieur Ballesteros. Très flatté. Je vous avoue que je suis un passionné de golf et que je ne manque jamais les compétitions internationales…

Ballesteros :
– Ah bon ?! Pardonnez ma curiosité mais comment faites-vous pour apprécier le jeu vous qui êtes aveugle ?

Montagné :
– Oh c’est tout bête: mon caddie, qui m’accompagne toujours lorsque je joue, me décrit les coups. J’ajoute que je connais pratiquement par coeur tous les grands parcours du circuit.

Ballesteros :
– Quoi ?! Vous voulez dire que vous jouez aussi au golf !!! Comment est-ce possible ?

Montagné :
– Facile ! Mon caddie se place sur le fairway entre le trou et ma position. Il me donne la distance approximative entre le trou et la balle. Je n’ai qu’à jouer en suivant la direction qu’il m’a donnée…

Ballesteros :
– Incroyable ! Je serai ravi de faire une partie avec vous !

Montagné :
– Hmmm moi aussi j’aimerai faire une partie, mais j’ai pris l’habitude de ne plus jouer que lorsqu’il y a de l’argent en jeu. Les gens ne veulent jamais me croire lorsque je leur dis que je joue très bien au golf, alors j’ai décidé de ne plus jouer que si l’on a misé au moins 100.000 euros contre moi !

Ballesteros :
– Ce n’est pas un problème pour moi. J’adore quand il y a de l’argent en jeu. Alors quand va-t-on se rencontrer sur le green ?

Montagné :
– Qu’est-ce que vous diriez de la nuit prochaine ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.