Des vaches égarées m’ont retrouvé plus tard dans le fossé. »

– Tu sais, dit la Maman Lapin au papa Lapin, Jeannot est maintenant un vrai grand lapin. Tu devrais l’emmener au bordel, parce que sinon il va finir par se taper ses sœurs !
– T’as raison ! dit le père Lapin. Il prend donc son fils avec lui, et tous les deux, ils vont au lupanar. Et avant d’entrer dans ze big terrier ou toutes les lapines sont en train d’attendre les clients-lapins, le père Lapin dit à son fiston Lapin :
– J’t’recommande surtout d’être poli. D’abord tu dis : « bonjour madame ». Et quand t’as fini ton affaire, tu dis : « merci madame ». T’as bien compris ?

Alors Jeannot Lapin détale en quatrième vitesse dans la direction de la première lapine et on entend sa voix saccadée :
– Bonjour madame, merci madame, bonjour madame, merci madame, bonjour madame, merci madame, bonjour madame, merci madame, bonjour madame, merci madame, bonjour papa, merci papa, oh… pardon papa !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.