La valeur du temps

Pour apprendre la valeur d’une année, demande à l’étudiant qui a raté un examen.

Pour apprendre la valeur d’un mois, demande à la mère qui a mis un enfant au monde trop vite.

Pour apprendre la valeur d’une semaine, demande à l’éditeur d’un journal hebdomadaire.

Pour apprendre la valeur d’une heure, demande aux amoureux qui attendent de se revoir.

Pour apprendre la valeur d’une minute, demande à celui qui a raté son train, son bus ou son avion.

Pour apprendre la valeur d’une seconde, demande à celui qui a perdu quelqu’un dans un accident.

Pour apprendre la valeur d’une milliseconde, demande à celui qui a gagné une médaille d’argent aux Jeux Olympiques.

Le temps n’attend personne !

Rassemble chaque instant qu’il te reste et il sera de grande valeur !

Partage ces instants avec une personne de choix et ils seront encore plus précieux…

Comment prendre sa douche comme un homme

1 ) Retirez tous vos vêtements en vous asseyant sur le bord du lit. Mettez vos vêtements en tas.

2 ) Allez jusqu’à la salle de bain, tout nu. Si vous croisez votre femme ou votre petite-amie en chemin, n’oubliez pas d’agiter votre bassin de façon suggestive devant elle pour lui montrer que vous êtes fier de votre engin.

3 ) Regardez votre superbe physique masculin dans le miroir et rentrez votre ventre pour voir si vous avez des abdos (réponse non). Admirez la taille de votre pénis, grattez vous les testicules et prenez une dernière bouffée d’odeurs mâles en vous humant les doigts.

4 ) Passez sous la douche.

5 ) Ne cherchez pas de gants de toilettes (vous n’en utilisez pas).

6 ) Lavez-vous le visage.

7 ) Lavez-vous les aisselles.

8 ) Pétez bruyamment et étonnez-vous des capacités de résonance formidables de la cabine de douche.

9 ) Lavez-vous les parties et la zone alentours.

10 ) Lavez-vous le derrière, en laissant bien entendu des poils de cul collés au savon.

11 ) Prenez un shampooing (n’importe lequel) et lavez-vous les cheveux.

12 ) Ouvrez le rideau de douche et regardez-vous dans le miroir avec toute cette mousse sur les cheveux. Refermez ensuite le rideau.

13 ) N’oubliez pas de faire votre pipi.

14 ) Rincez-vous.

15 ) Sortez de la douche. Ne remarquez pas toute l’eau qui s’est répandue sur le sol parce que vous aviez mal placé le rideau de douche.

16 ) Séchez-vous partiellement. Bien sûr vous aurez laissé le rideau de douche s’égoutter sur le sol et non pas dans la douche.

17 ) Regardez-vous dans le miroir. Bandez vos muscles, rentrez votre ventre, admirez la taille monstrueuse de votre pénis, etc.

18 ) Ne rincez pas le bac de douche.

19 ) Laissez le chauffage de la salle de bain et la lumière allumés.

20 ) Retournez près de votre pile de vêtements dans la chambre, simplement vêtu d’une serviette autour de la taille. Si vous croisez votre femme ou votre petite amie, ouvrez votre serviette et exhibez votre copain le pénis avec un beau déhanchement du bassin couplé à un petit cri du genre « Waow t’as vu la bête! ».

21 ) Jetez la serviette humide sur le lit. Habillez-vous avec vos vêtements « sales » en deux minutes.

Comment prendre sa douche comme une femme

1 ) Retirez vos vêtements et placez les dans les paniers à linge sale correspondant (le blanc avec le blanc, les couleurs avec les couleurs).

2 ) Allez jusqu’à la salle de bains en portant votre peignoir. Si vous croisez votre mari ou votre petit ami au passage, recouvrez chaque partie de chair visible d’un geste nerveux et courez jusqu’à la salle de bains.

3 ) Regardez-vous dans la glace, et sortez votre ventre pour que vous puissiez vous plaindre et pleurnicher parce que vous prenez du ventre.

4 ) Allez sous la douche. Cherchez le gant de toilettes pour le visage, le gant de toilettes pour les bras, le gant de toilettes pour les jambes, la grande éponge et la pierre ponce.

5 ) Lavez vos cheveux une première fois avec le shampooing Quatre en Un des Laboratoires Garoniais aux 83 vitamines.

6 ) Relavez vos cheveux une première fois avec le shampooing Quatre en Un des Laboratoires Garoniais aux 83 vitamines.

7 ) Utilisez l’après-shampooing à l’huile de Jojoba et de glande anale de castor des laboratoires Garoniais. Laissez l’après-shampooing pendant 15 minutes sur vos cheveux

8 ) Frottez-vous le visage avec un masque fait d’oeufs mélangés à de la purée d’abricots. Frottez pendant dix minutes ou jusqu’à l’obtention d’une sensation de forte irritation.

9 ) Rincez l’après-shampooing (cette opération doit prendre au moins 15 minutes pour être bien sûr que les cheveux soient bien rincés).

10 ) Rasez-vous les aisselles et les jambes. Hésitez à vous raser « le maillot » mais optez finalement pour une épilation à la cire.

11 ) Hurlez tout ce que vous pouvez, le plus fort possible lorsque votre mari ou votre petit-ami se met à tirer la chasse ou fait couler de l’eau quelque part.

12 ) Coupez l’eau de la douche.

13 ) Epongez toutes les surfaces mouillées de la douche. Passez un coup de spray anti-moisissures sur les joints du bac de douche.

14 ) Sortez de la douche. Séchez-vous avec un drap de bains grand comme deux fois la France. Enveloppez vos cheveux dans une deuxième serviette de bains.

15 ) Inspectez la moindre partie de votre corps à la recherche d’un bouton. Attaquez-le avec les ongles ou une pince à épiler si nécessaire.

16 ) Retournez dans la chambre enveloppée dans votre peignoir et avec votre serviette dans les cheveux.

17 ) Si vous croisez votre mari ou votre petit ami au passage, recouvrez chaque partie de chair visible d’un geste nerveux et courez jusqu’à la salle de bains où vous passerez une heure et demie à vous habiller.

Les températures du Paradis et de l’Enfer

La température du Paradis peut être assez finement déterminée par l’autorité biblique, dit un mathématicien qui signe sa lettre Antony.

Il cite Isaïe 30:26 : « Et la lumière de la lune sera comme la lumière du soleil, et la lumière du soleil sera le septuple de la lumière de 7 jours ».

Ainsi, déduit Antony le mathématicien, le Paradis reçoit de la lune autant de lumière que ce que nous recevons du soleil et, de plus, sept fois sept (49) fois ce que la Terre reçoit du soleil, soit 50 fois en tout.

La lumière que nous recevons de la lune représente un dix-millième de celle que nous recevons du soleil, donc nous pouvons la négliger. Avec ces données, nous pouvons continuer à calculer la température du Paradis.

Le rayonnement reçu par le Paradis chauffera celui-ci jusqu’à ce que la chaleur perdue par rayonnement soit égale à celle reçue par radiations. Autrement dit, le Paradis laisse échapper par rayonnement une chaleur 50 fois égale à ce que laisse échapper la Terre.

En utilisant la loi du rayonnement en puissance quatrième de Stefan-Boltzmann, on obtient :
( H / E ) ^ 4 = 50
Si E représente la température absolue de la Terre (300K), alors H vaut 798K, ou encore 525 degrés Celsius.

La température exacte de l’Enfer ne peut pas être calculée, mais elle doit être inférieure à 444,6 degrés Celsius, puisque cette température est celle à laquelle le soufre et ses dérivés passent de l’état liquide à l’état gazeux cf: Révélations 21:8 : « Mais le craintif et l’incroyant … auront leur place dans le lac de feu et de soufre qui les brûlera ».

Un lac de soufre en fusion doit être à une température inférieure à celle de l’ébullition du soufre, qui est égale à 444,6 degrés Celsius, car au-dessus de cette température, ce serait de la vapeur, et pas un lac. Ainsi, nous avons une température de 525 degrés au Paradis, tandis que la température de l’Enfer est inférieure à 445 degrés.

Par conséquent, il fait plus chaud au Paradis qu’en Enfer.

L’enfer est-il endo ou exothermique ?

Un professeur de physique bientôt à la retraite était en train de préparer son dernier examen pour ses élèves. Il s’agissait de thermodynamique.

L’humeur joyeuse, il décida que le sujet de l’examen serait « L’enfer est-il endo ou exothermique ? »

Le professeur n’avait aucune idée de la façon dont ses élèves allaient réagir, il ne savait comment il noterait les copies non plus, mais il était prêt à récompenser tout travail dont la logique tenait debout.

La copie la plus originale fut celle-ci :

D’abord, nous supposons que si l’âme existe, alors la masse d’une âme n’est pas nulle. Si c’est le cas, alors, une mole d’âmes doit elle aussi avoir une certaine masse. Trouvons donc quelle est la proportion d’âmes sortant de l’enfer, et quelle est la proportion d’âmes y entrant. On postule que lorsqu’une âme entre en Enfer, elle n’en sortira pas. Cela implique que le pourcentage d’âmes sortant de l’enfer est nul.

Pour ce qui concerne les âmes qui vont en enfer, considérons ce qui se passe en fonction de différentes religions : La plupart des religions prêchent que si vous n’adhérez pas à leurs principes, vous êtes condamnés à aller en enfer à votre mort ; comme ces religions sont celles qui représentent le plus d’humains sur terre, et que si un humain est d’une certaine religion, il n’est forcément PAS des autres religions, on peut en conclure que TOUTES les âmes vont en enfer.

Avec les taux de natalité et de mortalité actuels, il est possible d’en déduire le fait que le nombre d’âmes en enfer suit un accroissement exponentiel.

Maintenant, regardons les variations de volume de l’enfer. La loi de Boyle stipule que pour que la température et la pression reste constante en enfer, le produit de la masse de l’enfer par le volume de l’enfer doit rester constant. A ce stade, nous avons deux possibilités :
– Si l’enfer est en expansion à une vitesse inférieure à celle à laquelle les âmes entrent en enfer, alors la température et la pression en enfer vont s’accroître de façon exponentielle jusqu’à ce que l’enfer explose.
– A l’inverse, si l’enfer est en expansion à une vitesse supérieure à laquelle les âmes entrent en enfer, alors la température et la pression en enfer vont chuter jusqu’à ce qu’il congèle.

Il est possible de résoudre le problème en utilisant le postulat de Thérésa Leclair de 1990 (c’est la fille qui était ma voisine de résidence universitaire quand j’étais en première année).

En effet, puisqu’il m’a été impossible d’obtenir d’elle qu’elle veuille bien coucher avec moi, la deuxième possibilité citée plus haut n’a pas été rencontrée.
En conclusion, la première possibilité est la bonne, et l’enfer est bien exothermique.

D’après le Professeur Dan Toews