10 janvier 2018 – Réforme de l’ISF : Bingo pour Pénicaud

Réforme de l’ISF : grosse part de galette pour Pénicaud.

dessin d'actualité humoristique sur la réforme de l'ISF
10 janvier 2018 – Réforme de l’ISF : Bingo pour Pénicaud

Muriel Pénicaud : « Merfi Macron. »
(caricature de Muriel Pénicaud)

Muriel Pénicaud, qui gagne environ 10 000 euros par mois, peut dire merci à Emmanuel Macron : grâce à la transformation de l’ISF en IFI (Impôt sur la Fortune Immobilière) par le président des riches, notre ministre du travail va réaliser quelques 62 000 euros d’économies en 2018.

Ce « coup de pouce » aux plus riches fortunes de France va bien entendu en avantager beaucoup d’autres comme Nicolas Hulot ou Françoise Nyssen pour ne pas les citer… En comparaison, Huguette, retraitée de 75 ans, touche 1 445 euros par mois et va perdre 324 euros par an à cause de la réforme de la CSG.

C’est malheureusement un fait avéré : pendant que tous ces hypocrites de politiciens continuent à se goinfrer sur le dos de la République, ceux qui sont réellement dans le besoin et ont tout donné pour la Nation, ne peuvent compter sur rien ni personne pour survivre.

Et tout le monde trouve cela normal ?

Duf

28 décembre 2017 – Pourquoi mange-t-on de la dinde à Noël ?

dessin drôle de dindes qui vont être tuées pour Noël
28 décembre 2017 – Pourquoi mange-t-on de la dinde à Noël ?

Dindes : « – Miaou ! Miaou ! Miaou !
– Mais qu’est-ce que tu fais ?
– Je lui ai caché ses lunettes tout à l’heure. Miaou ! »
(caricature de dindes)

Farcies aux marrons ou au foie gras, je voulais dédier ce post à toutes les dindes qui ont passé un joyeux Noël sur nos tables.

Mais nous n’avons pas toujours eu de la dinde à table pour attendre l’arrivée du père Noël…car avant la découverte des Amériques par les conquistadors, ce gros volatile bien gras et dodu vivait des jours heureux sous le doux soleil mexicain à picorer des grains de maïs. Et oui, ce n’est qu’au XVIe siècle que cette drôle de coutume de manger de la dinde à Noël s’imposa chez nous, lorsque les colons espagnols ramenèrent les premières dindes des Amériques.

On prit alors l’habitude de la préférer à l’oie pour les festivités ou autres banquets royaux, car c’était à l’époque un met très rare et très raffiné, considéré comme « exotique » et très branché dans la cour du roi Charles IX. D’ailleurs le mot « dinde » est l’abréviation de « poulet d’Inde », cette charmante volaille ayant été ramenée du Mexique qui faisait alors partie des « Indes espagnoles ».

Comme ça la prochaine fois que vous mangerez de la dinde, vous pourrez faire votre intéressant et étaler votre culture légendaire devant toute vos convives ébahies.

Duf