Prix Darwin : Anniversaire mortel

Debby MILLS-NEWBROUGHTON, 99 ans, mourut alors qu’elle traversait la chaussée.

La vieille dame allait avoir 100 ans le lendemain. Alors que sa fille l’emmenait, dans sa chaise roulante, à une fête organisée pour son anniversaire, elle fut heurtée par la camionnette du pâtissier qui venait livrer son gâteau d’anniversaire.

Rate this post

Les astuces des naturistes

Extrait de la FAQ de fr.rec.naturisme

Question :
Que se passe-t-il si un homme dans un camp de nudisme est pris d’une soudaine érection ? Doit-il cacher son sexe, ou bien est-ce que tout le monde prend cela sans y faire attention ? Ou bien est-ce que c’est un problème qui ne survient jamais dans un camp de naturistes en raison du self-control des participants ?

Réponse :
En pratique, il n’y a pas de quoi s’inquiéter de ce sujet. Voici ce qui se passe habituellement :
Vous êtes en érection, quelqu’un le remarque, vous montre du doigt et hurle, « Hé, regardez le gars là-bas, il a la trique ». Alors tout le monde s’approche autour de vous, et vous montre du doigt, et rigole bien à vos dépens.
Si vous cherchez à vous enfuir, tout le monde va vous suivre. Des gens vont commencer à prendre des photos de vous. En fin de compte, un gros baraqué va penser que vous avez eu la gaule en reluquant sa gonzesse et il va vous foutre la branlée du siècle.
Quand vous aurez vécu cette histoire deux ou trois fois, vous serez conditionné à être toujours mou en voyant un corps dénudé.
Votre problème sera résolu.

Rate this post

Une histoire de Vodka russe

C’est une histoire vraie qui s’est passée en Russie, il y a quelques temps…

Un exportateur de Vodka tentait d’obtenir auprès des services concernés les papiers nécessaires à l’expédition de ses produits vers l’Europe.

Mais un bureaucrate véreux exigeait un bakchich de 10.000 dollars pour signer le tout.

En apprenant ça, l’exportateur se rendit auprès dudit fonctionnaire, discuta avec lui. Mais l’autre ne voulait rien savoir ; il exigeait toujours 10.000 dollars.

L’exportateur lui signala tranquillement que son prix était beaucoup trop élevé, surtout qu’il lui était très facile de trouver qui n’hésiterait pas à assassiner le bureaucrate pour moins de 2.000 dollars…

La vodka pu sortir de Russie sans problème…

Rate this post

Le pénis de Charles De Gaulle

Lorsque le général De Gaulle décida de se retirer de la vie publique et politique, l’ambassadeur britannique et sa femme invitèrent M. et Mme De Gaulle à un dîner donné en leur honneur.

À la table des hôtes, Madame l’ambassadeur entretenait la conversation avec Madame De Gaulle :
« Votre mari a été et est encore un homme politique vraiment très important. Il est exceptionnel qu’une personne ait une telle présence en France et sur la scène internationale pendant autant d’années ! Comme la retraite va vous sembler calme en comparaison du rythme de vie que vous aviez précédemment. Qu’est-ce que vous attendez le plus de ces années que vous allez passer à Colombey ? »

« A penis », répondit Madame De Gaulle.

Un silence assourdissant (sic) envahit alors la salle. Tout le monde avait entendu la réponse faite par Yvonne De Gaulle et personne n’en croyait ses oreilles…

Charles De Gaulle brisa alors le froid ambiant en se penchant vers son épouse et en lui disant :
« Ma chérie, je crois que nos amis anglais prononcent ce mot différemment. Ils disent ‘Happiness!’ »

5 (100%) 1 vote

Des paillettes dans les yeux du gynéco

A Sydney, Australie, une station radio donne des prix aux gens qui racontent leurs histoires les plus embarrassantes. Celle-ci a gagné le grand prix de 5000 dollars.

« J’avais un rendez-vous ce matin chez le gynéco lorsque je reçus un appel du cabinet l’avançant à 9:30.

J’avais juste le temps de me préparer et de foncer. Comme la plupart des femmes, je fais un petit effort d’hygiène supplémentaire pour ce genre de visite, mais cette fois, je n’avais pas le temps de faire le grand jeu.

Je fonçais dans la salle de bain, attrapais une serviette à côté du lavabo, la trempais et me donnais un petit coup de nettoyage au bon endroit, pour être au moins présentable. Je jetai la serviette dans le panier à linge sale, m’habillais et pris la voiture.

Je fus au rendez-vous juste à temps à quelques minutes près. Connaissant par cœur la procédure, je me mis sur la table, regardai le mur à l’autre bout de la pièce et pensai que j’étais à Paris ou quelque part loin d’ici.

Je fus un peu surprise lorsque le docteur me dit : « Eh bien ! On a fait un petit effort supplémentaire, ce matin ? » mais je ne répondis pas.

Une fois la visite terminée, je rentrai à la maison pour une journée habituelle. Après l’école, pendant que ma fille de six ans jouait, elle m’appela de la salle de bain : « M’man, où est ma serviette ? » Je lui dis d’en prendre une dans l’armoire.

Elle me répondit :
« Non, je veux celle qui était à côté du lavabo. Il y avait toutes mes paillettes dedans. » ».

5 (100%) 1 vote