Une augmentation sexuellement acceptée

Un employé de bureau, qui s’était violemment pincé le doigt en manœuvrant la photocopieuse, avait été autorisé, par son chef de service, à regagner son domicile, en plein milieu de l’après-midi. Voulant en faire la surprise à sa femme, il tourne doucement sa clé dans la serrure et traverse à pas de loup l’appartement désert. Enfin, il arrive à la chambre à coucher. Il ouvre la porte et voit son épouse faisant une partie de jambes en l’air avec son propre directeur.
– Mais alors, patron, balbutie-t-il, épanoui, est-ce que cela signifie que vous avez décidé de répondre favorablement à ma demande d’augmentation ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *