Les héros

Les héros sont trop vieux
Et leurs jours sont comptés
Pas de paix en ces lieux
Où l’histoire est contée Les héros sont trop vieux
Et les hommes entêtés
Trop de gens ambitieux
Pas question de bonté

Les héros sont trop vieux
Et la terre fatiguée
Le monde est ennuyeux
La vie trop étriquée

Les héros sont trop vieux
Les chevaliers tués
Dans cet homme orgueilleux
Rien n’est bon à puiser

Les héros sont trop vieux
Et sont désespérés
Les hommes sont envieux
Et sont mal inspirés

Le héros qui se meurt
Voit pour lui succéder
Des hommes sans valeurs
Egoïstes évidés

Laurent Zimmermann

ATTENTION : Ce texte est une œuvre originale, déposée auprès de la SGDL. Toute reproduction sans accord préalable de l’auteur est strictement interdite.

Flamme

Sait faire ce que tu veux
Car on brûle la vie Comme brûle un feu
Certains sont des bougies
D’autres des incendies
Tous se meurent peu à peu

Laurent Zimmermann

ATTENTION : Ce texte est une œuvre originale, déposée auprès de la SGDL. Toute reproduction sans accord préalable de l’auteur est strictement interdite.

Pensée 12

Une pensée délétère
Et si demain la terre Nous rejetait, vaincus,
Aurions-nous bien vécu ?

Laurent Zimmermann

ATTENTION : Ce texte est une œuvre originale, déposée auprès de la SGDL. Toute reproduction sans accord préalable de l’auteur est strictement interdite.

Les autres

Les autres nous dévorent
A petits feux, à petit torts
Et nous sans réagir
Acquiesçons d’un soupir Et les autres utilisent
Notre vie, notre temps
Et nous culpabilisent
De n’en pas faire autant

Les autres nous sont gré
De n’être que pour eux
Un outil délabré
Mais qui les rend heureux

Les autres nous oublient
Quand ils n’ont plus besoin
Quand les années nous plient
Et que l’amour est loin

Les autres nous enterrent
Parce qu’ils sont obligés
Pour une fois de faire
Pour nous mines affligées

Les autres continueront
De vivre le bonheur
Et puis nous oublieront
Nous n’étions pas des leurs

Laurent Zimmermann

ATTENTION : Ce texte est une œuvre originale, déposée auprès de la SGDL. Toute reproduction sans accord préalable de l’auteur est strictement interdite.

Esclaves

Esclaves de nos regrets
Esclaves de nos passions
Plus rien ne nous agrée
Plus rien, plus d’attentions Esclaves de notre vie
Esclaves de nos espoirs
Plus rien ne fait envie
Plus rien, que désespoir

Esclaves de nos travaux
Esclaves de nos rêves
Plus rien ne nous prévaut
Plus rien de notre sève

Esclaves du quotidien
Esclaves de nos sens
Plus rien, plus que des liens
Plus rien de notre essence

Esclaves, le voulons-nous
Est-ce à nous de choisir
Esclaves d’un monde fou
Où pouvons-nous partir

Laurent Zimmermann

ATTENTION : Ce texte est une œuvre originale, déposée auprès de la SGDL. Toute reproduction sans accord préalable de l’auteur est strictement interdite.

Désillusions

Le jour qui meurt
Est peur toujours
De moi les fleurs
Sont pleurs d’amour Le temps qui passe
Trépasse encore
De corps si lasse
Enlace la mort

L’ennui qui vient
Déteint l’ennui
S’enfuient les liens
Dédain de vie

Laurent Zimmermann

ATTENTION : Ce texte est une œuvre originale, déposée auprès de la SGDL. Toute reproduction sans accord préalable de l’auteur est strictement interdite.

Sens

La vie n’a plus de sens
Le sens n’a plus de vie
L’essence de l’envie
C’est envie de décence La vie qui se dépense
C’est dépense d’envie
Et c’est désespérance
Et c’est manque de vie

L’histoire n’a plus d’âge
Et l’âge n’a plus d’histoire
Victoire pour les sages
Présage plus d’espoir

La vie n’a plus d’histoire
C’est l’histoire de ma vie
Victoire de l’envie
C’est envie de l’espoir

Laurent Zimmermann

ATTENTION : Ce texte est une œuvre originale, déposée auprès de la SGDL. Toute reproduction sans accord préalable de l’auteur est strictement interdite.

Vanité

Naissance, baptisé
Enfance, écolier
Souffrance, étudier
Vanité Examen, recalé
En chemin, faculté
Et demain, un métier
Vanité

Un amour, une fiancée
Un beau jour, une mariée
Pour toujours, se lier
Vanité

Le matin, s’éveiller
Et le train, travailler
Plus d’entrain, se coucher
Vanité

Une maison, acheter
Une raison, à louer
Tout est bon, à manger
Vanité

A la mer, vacancier
Ses chimères, déployées
Trop amer, oublier
Vanité

Puis vieillir, décliner
Décrépir, isolé
Et mourir, en été
Puis pourrir, vanité

Un début, vanité
Une vie, vanité
Une fin, vanité
Vérité

Laurent Zimmermann

ATTENTION : Ce texte est une œuvre originale, déposée auprès de la SGDL. Toute reproduction sans accord préalable de l’auteur est strictement interdite.