Les WC du cinéma porno

Les perles : Le porno

« ‘les WC d’un cinéma porno, c’est le Louvre de notre profession !’, explique-t-il plaisamment sans que nous parvenions à décider s’il nous parle des œuvres picturales que l’on peut y trouver ou de la queue qu’il faut se taper pour y entrer… »

(Le Journal du X, numéro 5)

Le gros besoin dans l’hôtel

C’est l’histoire d’un gars qui passe la nuit dans un petit hôtel minable. Dans sa chambre, les toilettes sont malencontreusement bouchées, et comble de malchance, il a un besoin urgentissime… Un gros besoin. Le cigare au bord des lèvres, il se rue sur les toilettes de l’étage, mais constate qu’elles sont occupées. Il fait celles du rez-de-chaussée, mais c’est la même réponse : occupé !

Désespéré, il retourne dans sa chambre, baisse son pantalon et « libère Mandela » dans un pot dont il avait au préalable retiré la plante verte. Le rectum vidé, il remet en place la plante dans le pot et quitte l’établissement.

Deux semaines plus tard, il reçoit à son domicile une carte postale de l’hôtel :
« Cher Monsieur X., tout est pardonné. Dites-nous simplement où vous l’avez mis ? »

Les toilettes du pasteur protestant

Une famille anglaise passe ses vacances en Allemagne et découvre lors d’une promenade une charmante maisonnette. Décidés à la louer, ils signent un contrat de location avec le proprio qui n’est autre… qu’un pasteur protestant. A son retour en Angleterre, la mère ne se souvient pas d’avoir vu de toilette et décide d’écrire au pasteur à ce sujet : « Cher pasteur, je suis votre future locataire et je n’ai pas vu de WC dans votre maison, pourriez vous me donner des indications à ce sujet ? »

Le pasteur croyant que l’abréviation WC signifiait Wales Chapel (chapelle de Galles), il lui répondit ceci :
« Madame, j’accède volontiers à votre demande, et vous signale que ce lieu se trouve à 10 kilomètres de la maison… ce qui est gênant si l’on veut s’y rendre tous les jours.

Celui qui est habitué à y rester longtemps à intérêt à apporter de quoi manger, comme ça, il peut y rester toute la journée.

Il est important d’arriver à l’heure, d’une part pour ne pas déranger les autres, mais aussi pour trouver des places assises, ce qui n’est pas évident vu le monde qu’il y a !

L’ambiance y est chaude et joyeuse, les enfants et les grandes personnes chantent en coeur.

Tout ce qu’on y laisse est donné au pauvres.

A l’entrée, on vous donne une feuille qu’il faut déposer à la sortie afin qu’elle puissent être utilisée à nouveau.

Attention, ceux qui arrivent en retard doivent se servir de la feuille de leur voisin !

L’endroit est enfin sonorisé afin que les gens puissent entendre même en étant dehors .

Des journées portes ouvertes sont organisées pour que les non initiés puissent se rendre compte de ce que l’on y fait.

Vous trouverez enfin des photographes qui pourront vous prendre en photo dans cette attitude si humaine et si pieuse. »

Le type dans les toilettes des femmes

Dans le sous-sol d’une grande brasserie, un homme entre en trombe dans les toilettes pour dames. La préposée se précipite derrière en lui criant :
– Oh ! Monsieur… monsieur ! C’est pour les dames ! Alors le type se retourne, ouvre sa braguette, et sort son sexe en disant :
– Et ça c’est pour qui ?