Les caresses de la secrétaire

– Pouvez-vous me dire, demande le chef de bureau à une secrétaire, pourquoi je vous trouve la jupe relevée en train de vous caresser, chaque fois que j’entre dans cette pièce ? – La seule explication, dit-elle, c’est que vous avez des semelles de crêpe à vos chaussures et que je ne vous entends pas arriver !

Le porno du garagiste

Les perles : Le porno

Une nouvelle actrice (anciennement secrétaire dans un garage…) : « Dans mon garage, il ne se passe pas un mois sans que je fasse une pipe à un mécanicien et à deux ou trois clients réguliers. C’est quand même plus agréable que de répéter les mêmes conneries toute la journée. J’ai toujours pensé qu’une bonne fellation valait mieux qu’un long discours. »

(Extrême, novembre 1997)

Souffrir de l’arthrose

Un gars souffrant d’une arthrose carabinée appelle son rhumatologue pour obtenir un rendez-vous. « Quoi ? », dit-il à la secrétaire au téléphone, « Trois semaines ?!, le docteur ne peut pas me prendre avant trois semaines ?!!! Je serai peut-être mort de douleur d’ici là. »

Alors, d’une voix calme et posée, la secrétaire répond :
« Si ça devait être le cas, voudriez-vous dire à votre femme qu’elle pense à annuler votre rendez-vous ? »

Les crédules et l’horoscope

Une secrétaire ricane en voyant une de ses collègues se plonger dans la lecture de son horoscope. – Comment, s’écrie-t-elle, peut-on s’imaginer que, parce qu’ils sont nés sous un certain signe astrologique, des milliers de gens peuvent avoir la même réaction ? Je te jure que, nous autres, les Sagittaires, nous ne sommes pas crédules à ce point-là !

Des hommes et des secrétaires

– Bon, dit une secrétaire à une employée, récemment engagée, je vais te présenter les hommes de ce bureau : Marié… Marié… Célibataire dangereux… Cœur à prendre… Divorcé cherchant de l’affection… Marié sans fidélité excessive… Et l’affaire du siècle, à ne manquer sous aucun prétexte.

Le congrès annuel restreint

– Mademoiselle, dit le patron d’une grosse entreprise, je vais vous demander d’organiser notre congrès annuel. A la différence de celui de l’an passé, qui avait réuni, à Bagnoles-de-L’Orne, trois cents de nos collaborateurs, le prochain congrès se tiendra aux Baléares et il n’y aura que deux participants : vous et moi. En retenant notre chambre, à l’hôtel Bella Vista, précisez bien que nous préférons un grand lit plutôt que des lits jumeaux.

Le vieil ami du patron

– Monsieur, dit une secrétaire intérimaire, je crois qu’un de vos amis vous demande au téléphone. – Comment ! Explose le patron. Vous croyez, vous croyez ! Que vous faut-il pour en être sûre ?
– Qu’il soit un peu plus explicite. Quand j’ai décroché l’appareil, il m’a juste demandé : « Allô, c’est toi, vieille andouille ? »