Le réalisateur au Paradis

Un réalisateur de films très connu vient de mourir. Il arrive devant Saint-Pierre qui est ravi de l’accueillir :
– Ah.. Enfin vous ! Vous savez que nous vous attendions avec impatience ! Dieu veut produire un film et nous avions besoin du plus grand des réalisateurs… Le réalisateur :
– Non, non, non ! J’en ai fini avec ce métier. J’aimerai me reposer maintenant. J’ai bossé dans le show-bizz pendant 40 ans. C’est assez. Trouvez quelqu’un d’autre.

Saint-Pierre :
– Attendez… Le scénario est de Shakespeare tout de même

Le réalisateur :
– Ouais, c’est pas mal. Je verrais le film lors de sa sortie, c’est promis. Mais ne comptez pas sur moi pour le réaliser.

Saint-Pierre :
– Et les décors sont le fruit de la collaboration entre Léonard de Vinci et M.C. Escher…

Le réalisateur :
– C’est bien, mais j’ai vraiment besoin d’arrêter le métier. Peut-être une autre fois !

Saint-Pierre :
– La bande son est une oeuvre originale de Beethoven, une symphonie ! Allez, un effort…

Le réalisateur :
– Vous commencez à me tenter Saint-Pierre…

Saint-Pierre :
– Voici de quoi vous décider : vous aurez un budget illimité, votre casting sera d’enfer -heu, de Paradis- et vous disposerez de tout le matériel nécessaire sur le champ !

Le réalisateur :
– D’accord, d’accord. C’est bon, j’accepte. Où est le chef de plateau ?

Saint-Pierre :
– Là-bas. Mais avant toute chose, il y a quelque chose dont je voulais vous parler : Vous voyez, Dieu a une petite amie, et comment dire, elle chante…