Le tarif du clochard de la Croisette

A Cannes, sur la Croisette, un mendiant aborde les estivants en leur réclamant :
– Un billet de 10 euros mon bon monsieur. – Dites donc, fait un touriste, 10 euros ! Vous n’y allez pas doucement !
– Et alors ? Ça prouve simplement que j’ai hâte d’avoir fini ma journée pour aller à la plage.

Le douzième joueur de foot

L’arbitre d’un grand match de football s’étonne :
– Pourquoi votre équipe comporte-t-elle douze membres, au lieu des onze habituels ? – Vous avez vu le temps qu’il fait ? Répond l’entraîneur.
– Oui. Il pleut à torrent.
– Et alors, au prix que nous avons payé notre avant-centre, nous n’allons pas risquer de le laisser s’enrhumer. Alors, nous avons engagé quelqu’un pour le protéger, durant toute la partie, avec un parapluie.

27 juin 2017 – Le Paris Olympique

Rien n’a changé ces derniers millénaires quand on veut occuper la population et la détourner des choses importantes : Panem et circenses, du pain et des jeux !

(caricature Jeux Olympiques Paris 2024)

Retrouvez toutes les oeuvres de Jerc sur http://www.jerc-tbm.com

Le chien qui parle

C’est un gars qui essaie de vendre son chien à son voisin :
– Mon chien sait parler, j’te jure ! Et je te le vends pour 10 euros.

Le voisin lui répond :
– Tu ne penses tout de même pas me faire croire ça ? Et alors, tout à coup, le chien lève les yeux vers le voisin et dit avec les larmes qui lui coulent sur le museau :
– S’il vous plaît Monsieur, achetez-moi. Cet homme est cruel, il ne me donne jamais à manger, il ne me lave jamais, il ne m’emmène jamais faire une ballade. Alors que moi, je suis le chien le plus rusé au monde, j’ai fait des tours devant les plus grands de ce monde, et j’ai même fait la guerre et on m’a décoré pour mes actes de bravoure.
– Hé mais c’est qu’il parle vraiment ! Pourquoi veux-tu le vendre pour seulement 10 euros ?
-Oh… Parce que j’en ai marre ! Il peut pas s’empêcher de mentir !

Le prix de la bite

C’est trois copains de régiment qui veulent aller aux putes un soir de permission. Ces trois copains sont un goy, un black et un juif. Les trois gars discutent un peu le coup avec la première prostituée qu’ils trouvent, et comme les clients sont rares et que les copains sont joueurs, il est convenu que le paiement des prestations se fera « au centimètre » et non pas au forfait… Lorsque le goy sort de la chambre, les deux autres lui demandent combien il a payé. Le blanc répond : 300 balles

Lorsque le noir sort de la chambre, il est tout fier d’annoncer aux autres qu’il a payé 400 balles.

Finalement, c’est au tour du juif d’annoncer combien il a du payer :
– Moi j’ai payé 50 balles seulement …

Naturellement, les deux autres se foutent de sa gueule ! Alors le juif ajoute :
– … Ouais, moi je suis moins con que vous, j’ai payé à la sortie, pas à l’entrée !