L’ours, le lapin et la grenouille magique

C’est un ours et un lapin qui se trouvent par hasard dans la même clairière. Par le plus grand des hasards encore, il tombent sur une grenouille magique. Elle est magique car elle s’adresse à eux et leur dit :
« Je suis une grenouille enchantée et je vous accorde à chacun trois vœux ! » Immédiatement, l’ours demande à ce que tous les autres ours de la forêt deviennent des femelle. Et HOP, la grenouille exécute le voeu. Le lapin réfléchit un peu et demande un casque de moto. Et HOP, un casque de moto adapté à son crâne apparaît aussitôt.

L’ours regarde le lapin d’un air amusé et il poursuit son idée en demandant comme deuxième voeu que tous les ours des forêts environnantes deviennent des femelles. Et HOP, le voeu est réalisé.

Le lapin demande alors qu’une moto de forte cylindrée, tout-terrain, apparaisse devant lui. Et HOP, la moto apparaît, et aussitôt, le lapin monte de dessus et fait tourner le moteur.

L’ours est effaré par les choix du lapin et il lui fait remarquer qu’il a dépensé deux voeux en pure perte. Et dans la foulée, il propose comme dernier souhait que tous les autres ours dans toutes les forêts du monde deviennent des ours femelles. La grenouille répond aussitôt que c’est fait et se tourne vers le lapin pour son troisième et dernier voeu.

Alors le lapin fait vrombir le moteur de sa moto et répond :
« Mon troisième voeu est celui-ci : je souhaite que l’ours ici présent devienne gay ! » et le lapin détale poignée dans le coin sur sa Yamaha !

Les trois épreuves indiennes

Un jeune Indien arrive à l’âge de la cérémonie d’initiation, celle après laquelle il pourra dignement figurer parmi les guerriers de sa tribu. Les shamans se réunissent pour décider épreuves que le jeune « Aigle-Au-regard-perçant-à-la-Force-De -Bison-mais-Aussi-stupide-qu’une-poule » devra traverser. Le shaman annonce :
– Hugh ! Tes épreuves seront au nombre de trois :
Vider d’un seul trait un tonneau d’eau de vie !
Tuer à main nues un ours des montagnes !
Parvenir à violer la belle squaw indomptable « Dame-renard » !
Wow ! J’ai parlé.

Le jeune indien attrape le tonneau d’eau de feu et le vide d’un trait. Il se tambourine sur la poitrine et part en titubant vers la forêt à la recherche d’un ours. Toute la nuit durant, les montagnes résonnent des hurlements rauques mêlés du jeune homme et de la bête.

Au matin « Aigle-Au-regard-Etc… » revient au village, un peu égratigné, et annonce d’une voix virile :
– Qu’on m’amène maintenant cette squaw que je dois tuer à mains nues !

Le montreur d’ours

L’histoire se déroule au siècle dernier, un montreur d’ours arrive dans une auberge et demande une chambre. Malheureusement l’auberge est complète mais le patron lui propose de passer la nuit dans l’étable en compagnie de son animal. Pendant le dîner, la serveuse fort aguichante commence à faire des avances à notre homme qui lui propose un petit rendez-vous galant dans l’étable en fin de soirée…. L’heure dite arrive, le montreur d’ours fait son affaire à la serveuse et s’endort comme une masse.

Le lendemain matin l’homme rentre dans l’auberge pour prendre son petit déjeuner ; la serveuse arrive dans un état lamentable (griffes sur le visage, robe déchirée..) et lui dit :
« Vous au lit, vous n’êtes pas une affaire, mais votre copain avec la canadienne, qu’est ce qu’il m’a mis ! »

Le chasseur et l’ours sodomite

C’est un type qui part chasser dans une région reculée. On lui a apprit qu’il y avait des ours là-bas alors, fusil sous le bras, il s’enfonce dans la forêt.. Au bout d’un moment, il tombe sur un SUPER grizzly ! Il se planque dans les fourrés, le vise soigneusement et tire ! ça fait un gros nuage de fumée, et quand il se dissipe, il voit un ours, en train de se frotter les ongles sur sa fourrure, appuyé contre un arbre… – Euh, dis donc toi, dit l’Ours. Je sais pas si t’es au courant mais ici quand on a foiré son tir, ben on le paie…
– ?????
– Ben ouais, alors tu baisses ton froc et tu te fous a 4 pattes…

Evidemment le type n’est pas content DU TOUT mais le grizzly est vraiment énorme et entre ça ou se faire décapiter hein….

Le type rentre au village du coin, et se précipite dans la première armurerie.. .
– Alors là, je voudrais un fusil mitrailleur ! Un GROS avec plein de munitions ! je vais lui péter la gueule a c’t’Ours !

Il repart aussi sec en forêt, traque l’Ours pendant 2 jours et finalement le repère.. Le chasseur s’aplatit dans les fougères et quand l’ours est à côté, l’arrose avec le fusil mitrailleur.. 320 balles partent, ça fait un boucan du tonnerre, pulvérise 30 fougères et 3 troncs d’arbre et quand la fumée se dissipe… Il voit l’Ours, assis, zen, sur les restes d’une souche….
– Ah ben, je te reconnais toi ! Bon, tu connais le tarif, c’est pas la peine que je te fasse un dessin…

Et de deux… Le chasseur, un peu a bout de nerf, retourne a l’armurerie et balance toutes ses cartes de crédit sur la table.
– Vous me donnez un Char ! Un Leclerc, le plus gros !

Et le mec repart en forêt… Retombe sur l’Ours.. Il prend son temps, l’ajuste et lui balance un obus.. ça vaporise 300 mètres cubes de la colline, un camp de scouts, des arbres , ça fait un nuage gros comme le Nebraska…..et quand la poussière est retombée, il voit l’Ours…, assit au milieu du cratère… Alors l’Ours le regarde, se gratte la tête et lui dit :
– Euh, dis donc toi… Tu serais pas un peu pédé des fois…?

Idaho – Notice d’information et de mise en garde contre les grizzlis

Au vu du nombre important d’incidents homme-grizzly répertoriés dans l’Etat, le Département de la Pêche et des Loisirs informe les auto-stoppeurs, les campeurs, les chasseurs et les pêcheurs de toujours rester sur leurs gardes dès lors qu’ils pénètrent un Parc National. Nous conseillons à ces personnes de toujours porter sur elles des petites clochettes sonores destinées à éviter de surprendre les ours dans leur sommeil. Nous leur conseillons aussi de toujours porter sur eux un flacon de poivre en spray destiné à être pulvérisé sur la gueule de l’animal dans le cas d’une rencontre fortuite.

Ces mêmes personnes auront tout intérêt à relever tous les signes témoignant d’une activité des ursidés. En particulier, apprendre à reconnaître la différence entre les matières fécales des ours noirs, et celles des grizzlis : les crottes des ours noirs sont petites, contiennent des pépins de baies et de la fourrure d’écureuils ; les crottes de grizzlis sont beaucoup plus grandes, contiennent des petites clochettes sonores et sentent le poivre…