L’enterrement des trois vieux

Dans un square, trois messieurs d’un certain âge discutent de leurs dernières volontés. Le premier :
– Moi, j’aimerais être enterré à Colombey-les-deux-églises, parce que j’ai toujours admiré le Général De Gaulle. Le second :
– Eh bien moi, j’aime beaucoup l’œuvre de Victor Hugo et je voudrais finir mes jours dans le même cimetière que lui.

Le troisième :
– Et moi, dit le dernier, j’aimerais reposer à côté de Brigitte Bardot.

Les autres le regardent, étonnés, et lui disent :
– Mais elle n’est pas morte ?!

Et il répond :
– Ben justement, moi non plus !

La condamnation du fou

Le fou du roi égaie la cour, le roi et les ministres. Un beau jour, il fait une blague sur l’amant de la reine. Le roi, outré, le condamne à mort. Les ministres supplient le roi d’être clément, car ce fou les a fait rire depuis 30 ans et a rendu leur vie agréable. Le roi décide :
« Je ne peux revenir sur ma décision. Ce fou a dépassé les bornes. Il reste condamné à mort. Tout ce que je peux concéder, c’est de laisser au fou le choix de la façon dont il mourra. »

Le fou, joyeux, réplique :
« Si votre majesté n’y voit pas d’objection, je voudrais mourir… de vieillesse. »

La candidature imparable

Les perles : Les demandes d’emplois

DEMANDE D’EMPLOI

Je me réfère au décès du Directeur Technique de votre société et profite pour déposer ma candidature pour son remplacement A chaque fois que je dépose ma candidature, j’ai toujours la réponse qu’il n’y a pas de poste vacant. Mais cette fois-ci je vous prends au dépouvu et vous n’aurez aucune excuse, car j’ai même assisté aux funérailles du défunt pour m’assurer qu’il est réellement décédé et enterré.

Ci-joint à ma lettre, mon CV et une copie de son certificat de décès.

Le prix Darwin : Alimentation dangereuse (1996)

25 Mars 1996 : Un homme fut retrouvé mort dans son lit sans cause apparente. Les policiers constatèrent un taux élevé de gaz méthane dans son sang et dans sa chambre, qui était sans ventilation. Ils supposèrent que celui-ci résultait de son alimentation, composée exclusivement de choux et de flageolets. Trois personnes qui se portèrent à son secours tombèrent malades et l’état de l’un d’eux nécessita une hospitalisation…

Le braconneur belge

Cela se passe dans une forêt profonde. Léon, qui essaie tant bien que mal de braconner, sans résultat alors qu’il est équipé de tout un matériel hi-tech, rencontre Pierrot qui lui braconne les mains nues avec grand succès. Léon :
– Bah dis donc, une fois, comment fais-tu pour attraper autant de lapins avec rien dans les mains, comme ca ?

Pierrot :
– Eh bien gars, vois-tu, je me mets devant un terrier de lapin et j’imite le cri de la carotte. Si c’est un petit terrier, j’imite le cri de la petite carotte, si c’est un terrier moyen, je fais le cri de la carotte moyenne, et si c’est un gros terrier. le cri de la grosse carotte.

Léon :
– Ah ! Et dis-moi une fois, je pourrai en faire autant et ca marcherai ?

Pierrot :
– Ouais, ouais.

Et le lendemain matin, on lit en première page du journal :
« Un belge écrasé par un train à la sortie d’un tunnel. »