Les fils catholiques

Quatre mères catholiques très bigotes discutent de leur fils respectifs.

La première dit fièrement :
– Moi mon fils est évêque, quand les gens le voient ils disent « Monseigneur ». La deuxième, non moins arrogante :
– Le mien il est archevêque, quand les gens le croisent ils disent « Votre grâce ».

La troisième, souriante :
– Mon fils est cardinal, quand les gens le rencontrent ils disent « Votre éminence ».

La quatrième réfléchit un peu…
– Mon fils fait 2,20 mètres de haut pour 110 kilos de muscles. Quand les gens le voient passer ils disent tous « Oh Mon Dieu ! »

Les goûts communs du mariage

Sur le parvis de l’église, une mère donne les derniers conseils à son fils qui vient de se marier : – Surtout, lui dit-elle, la base d’un ménage heureux, c’est que les deux époux aient des goûts communs. Suppose que ta femme aime le tennis, il faudra que tu te mettes à aimer le tennis. Si elle aime aller au cinéma, tu iras au cinéma. Si elle aime rouler vite en voiture, il faudra que tu roules vite en voiture…
– J’espère, dit le fils, qu’elle aimera faire l’amour avec de belles blondes.

L’enfant au violon

– Et maintenant, annonce la maîtresse de maison à ses invités, notre fils de quatre ans va vous interpréter, au violon, le Concerto de l’Empereur de Beethoven. Naturellement, pour que cela prenne toute sa valeur, il vous faut imaginer notre petit génie accompagné par quatre-vingts musiciens.

Croiser maman au supermarché

Un jeune homme fait ses petites courses de la semaine au magasin du coin quand il se rend compte qu’une femme un peu âgée le suit plus ou moins partout. Il n’en tient pas trop compte mais au moment de passer à la caisse, la femme passe devant lui :
– S’il vous plaît jeune homme, je suis désolée de vous importuner de la sorte, mais vous ressemblez tellement à mon fils, qui vient juste de décéder. – Je suis sincèrement navré, répond le gentil jeune homme, est-ce que je peux vous aider ?
– Et bien, … Vous pourriez me dire « Au revoir Maman » lorsque je partirai. Ça me ferait tellement plaisir…
– Bien sûr…

Au moment où la femme s’en va, le jeune homme lui lance donc un « Au revoir Maman ! »

Puis, il passe à son tour à la caisse, où la caissière lui demande gentiment 152 euros 35 pour un paquet de pâtes et une baguette…
– Mais, comment ça se fait, ça ne vaut pas 150 euros tout ça !
– Votre mère a dit que vous payeriez pour elle…

Le petit garçon qui joue au papa avec sa maman

C’est un petit garçon de huit ans qui rentre de l’école :
– Maman, maman !
– Oui ?
– Vu que Papa n’est pas là on peut jouer au papa et à la maman ?
– Oh, écoute j’ai pas trop le temps…
– Allez…. Pour une fois ! – Bon d’accord !
– Alors moi je vais faire comme papa je vais m’installer dans le canapé et tu m’apporteras une bière pendant que je regarde la télé, ensuite tu iras préparer le repas.
– D’accord fiston.

Un peu plus tard…
– Tiens, voilà ta bière.
– Maintenant tu vas faire comme avec papa quand vous êtes tout seul, tu vas mettre ta jolie robe, celle qui à un grand décolleté devant. Puis nous irons à table.
– J’y vais.

Le repas terminé :
– Alors là maman, tu vas faire comme avec papa, tu vas mettre des dessous sexy, tu sais, tes jarretelles noires et tout ça. Moi j’irai te rejoindre tout à l’heure.
– Si tu veux mon fils.

Quelques minutes plus tard, le fils entre dans la chambre et voit sa mère allongée dans le lit avec des dessous affriolants. Il s’allonge de le lit et se glisse contre elle. Il lui caresse le visage puis les cheveux et approche son visage du sien puis il lui dit dans l’oreille :
– Tu sais chérie, je crois qu’on devrait acheter un vélo pour le petit.