Fier de sa légion d’honneur

– Maintenant que nous avons un halogène, tu devrais mettre ce vieux lampadaire à la cave, dit un monsieur à sa femme. – C’était bien mon idée, répond-elle, malheureusement, ce n’est pas possible, elle est entièrement encombrée, et cela parce que tu as été décoré de la Légion d’honneur.
– Quel est le rapport ?
– Le rapport ? Et où crois-tu que j’ai collé les trois mille exemplaires du Figaro que tu as achetés le jour où ce journal annonçait ta nomination ?

2 décembre 2015 – La nouvelle presse bientôt dans vos kiosques !

Le système démocratique du FN : Mensonge, mort de la liberté d’expression et chantage. Marine Le Pen promet de supprimer des subventions à « La voix du Nord » après un article contre sa candidature. La liberté d’expression avec le FN.

(caricature Marine Le Pen)

Retrouvez toutes les oeuvres de Jerc sur http://www.jerc-tbm.com

2 juin 2015 – Et c’est parti pour la solitaire du Figaro !

Solitaire du Figaro : départ de la 46ème édition. La flotte des 39 skippers, don dix étrangers et trois femmes, a quitté Pauillac (33). Un café, une clope et c’est parti pour la 46eme édition de la solitaire du Figaro.

(caricature lecteur au toilettes)

Retrouvez toutes les oeuvres de Jerc sur http://www.jerc-tbm.com

Le numéro du journal manquant

Un lecteur écrit à un hebdomadaire dont il garde la collection :
« Il me manque le numéro du 14 mars. Pouvez-vous me l’envoyer ? » Quelques jours plus tard, il reçoit cette réponse, rédigée par une secrétaire pleine de bonne volonté :
« Cher monsieur, le numéro du 14 mars est complètement épuisé. En espérant vous satisfaire, nous vous adressons, à la place, deux exemplaires datés du 7. »

Les sans-gênes du métro

– Ça m’horripile déjà dit un adepte des transports en commun, quand, dans un wagon de métro bondé, d’autres voyageurs se penchent, par-dessus mon épaule, pour lire mon journal en même temps que moi. Mais ce qui me fout vraiment en boule, c’est quand l’un d’eux entreprend de découper dedans, avec des ciseaux, un article qui l’intéresse particulièrement.

Se faire coiffer par son épouse

– Que se passe-t-il ? S’inquiète un coiffeur, en voyant pénétrer dans sa boutique un homme avec les cheveux dans un état épouvantable : des mèches partant dans tous les sens, des échelles, des endroits entièrement rasés… Ma parole, vous étiez dans le coup de l’attaque de la diligence ? – Ne m’en parlez pas, gémit le malheureux, d’un air accablé. C’est ma femme qui a voulu faire des économies. Hier soir, elle me dit : « Assieds-toi, chéri. Prends un magazine. Bouquine tranquillement, je vais te couper les cheveux comme ils l’ont expliqué à la radio. ». Bon bougre, j’obéis. Je me plonge dans Paris Match. Pendant ce temps-là, ma femme coupait, taillait, tondait… Je ne me méfiais pas du tout. Jusqu’au moment où, sans arrêter de manœuvrer ses instruments, elle m’a dit : « Ne tourne pas la page, chéri. Je n’ai pas tout à fait fini de lire cet article. »