L’accidenté au Paradis

Un gars a subi un très grave accident de voiture et est tombé dans le coma. Après plusieurs jours complètement inerte à l’hôpital, il sort de sa léthargie. A peine a-t-il les yeux ouverts qu’il demande :
– Je suis au paradis ? Alors sa femme qui était à ses côtés lui répond :
– Mais non chéri, rassure-toi, je suis près de toi.

La punkette à l’hôpital

À l’hôpital, une jeune punkette est admise aux urgences pour des maux de ventre très intenses. La jeune fille est coiffée à l’Iroquoise, la crête teinte en rouge vermillon et elle porte un peu partout quantité de tatouages. L’interne de garde qui l’examine détermine rapidement qu’elle est victime d’une crise d’appendicite aiguë et décide qu’il faut opérer.

Une fois la fille sur le billard anesthésiée, l’équipe médicale constate qu’elle a les poils pubiens teints en vert et porte un tatouage juste au-dessus du pubis disant « Pelouse interdite ».

Après l’opération, et la pose des bandages, le chirurgien s’en va chercher un crayon marqueur et inscrit sur le pansement :
« Désolé, mais j’ai du tondre le gazon. »

Le tout petit pénis de l’opéré

Un gars qui se trouve à l’hôpital pour être opéré d’une hernie est vraiment hyper stressé avant son intervention. L’infirmière tente de le rassurer :
– Ne vous en faîtes pas, c’est une opération banale et tout se passera bien.
– Mais ce n’est pas l’opération qui me fait peur…
– Ah bon, et quoi d’autre alors ?
– C’est que pour l’opération, vous allez devoir me raser…
– Oui, eh bien ?
– Vous allez forcément remarquer que j’ai un zizi d’une taille ridicule…
– Allons donc ! Mais non, faites-moi voir ça, je vous promets que je ne moquerai pas de vous.

Le gars baisse son pantalon de pyjama et montre la chose. En souriant, l’infirmière lui dit alors :
– Eh bien, mais il n’y a rien de spécial : j’en ai vu des bien plus petites que ça.
– Vraiment ? Vous ne dites pas ça pour me faire plaisir ? Reprend le gars soulagé.

Et elle glousse :
– Mais non… Il faut dire que j’ai longtemps travaillé à la maternité…