Le secret du succès

L’autre jour, mon patron m’invite à dîner chez lui. Pendant l’apéritif, je lui demande :
– Dites un peu patron, quel est le secret de votre succès ? – Mon succès ? Il tient en deux mots, me répond-il.
– Ah oui ? Fais-je, intrigué. Et quels sont-ils ?
– « BONNES DÉCISIONS ».
– Hmmm, mais comment faites-vous alors pour toujours prendre les bonnes décisions ? Continuai-je.
– Ah ça, ça tient en un seul mot : « EXPERIENCE ». Me dit-il.
– Oui, mais alors, comment acquiert-on l’expérience ? Poursuivais-je.
– Deux mots… « MAUVAISES DECISIONS »

La liaison secrète du patron et de la secrétaire

– J’ai peur, dit un chef d’entreprise à sa secrétaire, que quelqu’un ne découvre notre liaison. – Voyons, chéri, proteste-t-elle, il est tout à fait normal qu’en tant que ta collaboratrice, je vienne me mettre à ta disposition, chaque jour, de 9 heures à 5 heures.
– Oui. Mais pas de 9 heures du soir à 5 heures du matin.

Une augmentation sexuellement acceptée

Un employé de bureau, qui s’était violemment pincé le doigt en manœuvrant la photocopieuse, avait été autorisé, par son chef de service, à regagner son domicile, en plein milieu de l’après-midi. Voulant en faire la surprise à sa femme, il tourne doucement sa clé dans la serrure et traverse à pas de loup l’appartement désert. Enfin, il arrive à la chambre à coucher. Il ouvre la porte et voit son épouse faisant une partie de jambes en l’air avec son propre directeur.
– Mais alors, patron, balbutie-t-il, épanoui, est-ce que cela signifie que vous avez décidé de répondre favorablement à ma demande d’augmentation ?

La police dans l’entreprise

– Monsieur le directeur, annonce une secrétaire, un commissaire de la Police judiciaire, aimerait être reçu. Il dit qu’il espère qu’il ne vous dérange pas trop, de venir ainsi à l’improviste. Et il ajoute que vous n’avez aucune chance, si vous tentez de vous enfuir par une porte de derrière : l’immeuble est entièrement cerné.

Des critiques en sandwiches

– Comment, demande-t-on à un chef de service, pouvez-vous avoir d’aussi bonnes relations avec vos subordonnés ? – Cela vient, dit-il, de mon premier métier, pendant plus d’un an, j’ai préparé des sandwiches.
– Et quel est le rapport ?
– Quand je dois absolument servir à un employé une petite tranche de critique, je prends bien soin de l’entourer, au début et à la fin de notre conversation, de deux beaux morceaux de félicitations.

Les vacances du patron

Dans une entreprise, qui ne ferme pas, en été, une délégation des employés vient trouver le patron pour lui dire : – Monsieur le directeur, alors que vous allez prendre un congé bien mérité, nous ne vous souhaitons qu’une chose. Si seulement vous pouviez apprécier ces quinze jours de vacances autant que tous vos collaborateurs s’apprêtent à les apprécier.

Les caresses de la secrétaire

– Pouvez-vous me dire, demande le chef de bureau à une secrétaire, pourquoi je vous trouve la jupe relevée en train de vous caresser, chaque fois que j’entre dans cette pièce ? – La seule explication, dit-elle, c’est que vous avez des semelles de crêpe à vos chaussures et que je ne vous entends pas arriver !