Le travail à la faculté

– Alors, demande la mère d’un grand garçon à son mari, as-tu eu, enfin, une longue conversation avec Jean-Luc, à propos de son travail à la faculté ?
– Oui. – Et que t’a-t-il répondu ?
– Rien du tout. Il faut dire que sa chaîne hi-fi braillait si fort que les coups de balai au plafond, donnés par le voisin du dessous, n’ont pas permis à Jean-Luc d’entendre un seul mot de ce que je lui disais.

Devenir actrice porno

Les perles : Le porno

« – Comment es-tu devenue actrice X ?
– J’ai vingt ans et je suis étudiante ; Je prends depuis des années des cours de comédie avec l’espoir de devenir actrice. Une copine m’a proposé de l’accompagner à un casting de film hard. J’ai accepté car j’adore m’envoyer en l’air avec de nouveaux garçons, et qu’un tournage X était pour moi une occasion à saisir de jouer la comédie. »

(Extrême, mars 1997)

Une arnaque à l’argent de poche

Un jeune garçon, pensionnaire dans une boite à bac appelle ses parents par téléphone en leur demandant un peu d’argent de poche. La mère répond :
– Mais oui mon petit chéri, maman va t’envoyer un peu d’argent. On en profitera peut-être pour te renvoyer ton livre de math que tu as oublié à la maison dimanche dernier…
– Euh, oui d’accord, répond le fils un peu embêté.

Tout de suite après avoir raccroché, la mère va chercher le portefeuille du mari, le bouquin de son fils, et elle prépare un paquet. Ensuite elle dit à son mari de passer à la poste pour envoyer le colis. En rentrant de la poste, le mari demande à son épouse :
– Alors, combien lui as-tu envoyé cette fois ?
– Je lui ai envoyé 350 euros, répond la femme.
– 350 euros ! Hurle le père. Tu es folle ?! Tu sais bien qu’il va s’empresser d’aller claquer tout l’argent avec ses copains…
– Ne t’inquiète pas chéri, le rassure-t-elle, j’ai mis un billet de 50 bien en évidence au dessus du livre… mais les trois billets de 100 sont à l’intérieur du livre…

Ecole normale, Centrale ou des Mines ?

Les trois majors des promos de Cachan, de Centrale et des Mines se retrouvent par hasard dans le même avion.

Chacun apprend le titre des deux autres, et ils commencent à discuter… Soudain, l’avion tombe dans un trou d’air. Le Normalien, flegmatique, attend la fin du trouble.

Le Centralien, prudent, adopte immédiatement la position recommandée en cas de crash.

Le Minien, affolé, panique et perd son sang-froid, s’agitant encore alors que l’avion était hors de danger. Puis, il retrouve son calme et s’exclame :
– Vous vous rendez compte, si on avait eu un accident, les titres des journaux : « Les Majors des Mines, de Centrale et de Cachan meurent dans un crash aérien » !.

Le normalien sort alors de sa réserve et répond :
– Tu es sûr qu’ils auraient mis les Ecoles dans cet ordre ?

La fréquence des rapports sexuels

Un scientifique effectuant une étude sur les coutumes sexuelles de ses concitoyens procédait en faisant remplir des questionnaires identiques aux deux personnes d’un couple, et en comparant ensuite les réponses fournies par chacun. Pour un couple en particulier, le désaccord trop flagrant l’avait poussé à en savoir plus, et il demanda quelques explications :
– Monsieur, à la question « Quelle est la fréquence de vos rapports sexuels, vous avez répondu DEUX FOIS PAR SEMAINE, alors que votre femme a répondu PLUSIEURS FOIS PAR JOUR. Est-ce exact ? Comment expliquez-vous cela ?
– C’est exact, répond le mari, et ça se passera comme ça jusqu’à ce qu’on ait remboursé le prêt de la maison !