Le curé et les skinheads

Un curé qui lisait paisiblement la Bible sur le banc d’un jardin public, reçoit la visite d’une bande de skinheads. Le leader l’agresse :
– Alors curé, tu crois vraiment tout ce qui est écrit là-dedans ?
– Oui, bien sûr ! Répond le curé. Je crois tout ce qui est écrit dans la Bible.
– Comme par exemple cette histoire du gars qui se fait bouffer par une baleine ?
– Jonas ? Mais oui, je crois à cette histoire !
– Et comment tu explique qu’il ait survécu dans le ventre d’une baleine ?
– Heu, je ne sais pas trop, mais je lui demanderai quand je le retrouverai au Paradis.
– Et s’il n’est pas au Paradis ?, grimace le skin.
– Dans ce cas, c’est vous qui pourrez lui demander.

L’avocat du Paradis

C’est la clôture entre l’Enfer et le Paradis qui est brisée. St-Pierre va voir Satan et lui dit :
« Comme convenu dans notre contrat, nous devons payer chacun de notre côté, 50-50. » Réponse de Satan :
« Eh ! St-Pierre ! Tu peux te brosser ! »

Alors St-Pierre repart en beau fusil et dit :
« Puisque c’est comme ça, je vais aller chercher un avocat. »

Satan éclate de rire :
« Et où vas-tu le trouver ? »

La punition de George W. Bush

George W. Bush vient de mourir et il atterrit immédiatement en enfer. Aux portes de l’enfer, Satan lui annonce les règles : – Voilà, ici nous manquons de place, alors le principe est que chaque nouvel arrivant prend la place d’un plus ancien qui est envoyé au paradis. Comme vous êtes un invité de marque, je vais vous laisser choisir le châtiment que vous voulez subir et donc la personne qui pourra remonter. Alors réfléchissez bien car vous subirez éternellement le châtiment de celui que vous aurez choisi jusqu’à ce que quelqu’un vous remplace à son tour.

Puis Satan ouvre une porte et derrière cette porte Bush peut voir Hitler enchaîné à un pilori
et affreusement torturé. Bush annonce alors :
– Je n’arriverai pas à supporter ça… Par contre, je trouve qu’il a bien mérité ce châtiment.

Satan ouvre alors une autre porte derrière laquelle Pinochet casse des cailloux sous une chaleur écrasante avec des gardiens qui le fouettent. Bush refuse également de subir ce châtiment éternellement. Alors Satan ouvre une autre porte et là, stupeur : Clinton est dans un salon confortablement installé dans un fauteuil, un verre whisky dans une main, un cigare dans l’autre et Monica Lewinski à genoux devant lui entrain de… euh… bon, pas besoin de vous faire un dessin. Voyant cela, Bush s’exclame avec un grand sourire de soulagement :
– C’était mon ennemi en politique mais je pense que ça serait assez agréable de prendre sa place !

Alors Satan esquisse un sourire malicieux et dit :
– C’est bon Monica tu peux partir…

La mort de Jean-Marie Messier

Jean-Marie Messier, l’ex patron de Vivendi Universal vient de mourir des suites d’une longue maladie. Il arrive aux Portes du Paradis et est accueilli par Saint-Pierre. – Bonjour Saint-Pierre, dites-moi, je suis assez surpris… Toutes ces flammes que j’aperçois là-bas… Les flammes, c’est l’enfer d’habitude, non ?
– Oui, répond Saint-Pierre, mais on a fusionné ce matin.

Amour à clef

A l’approche de la nuit, je vous dois cet aveu
Même loin de l’ennui, me revient une image
Et les sœurs Parques meurent, car c’est vous que je vois
Lors si seul je demeure, c’est qu’amour je prévois Si je dois me taire, c’est qu’il faut être sage
Fou quand je vous ai vu, belle vision de l’envie
Quand mon âme s’élève jusqu’à vous pour la vie
Quand mon cœur, fille d’éther, vous fait un corps rêvé
Alors je me lève et marche dans l’éternité
Pour vous j’aurais voulu être Dieu, belle déité
Veux-tu de moi ou suis-je en enfer arrivé ?

Laurent Zimmermann

ATTENTION : Ce texte est une œuvre originale, déposée auprès de la SGDL. Toute reproduction sans accord préalable de l’auteur est strictement interdite.

La cuisine au Paradis

Didier était un homme très pieux. Cet homme là n’avait jamais commis de péché de toute sa vie, c’est sûr. Un jour pourtant, Dieu le rappela à lui.

Ce jour là, ce fut Dieu en personne qui l’accueillit aux Portes du Paradis.
– Bonjour Didier, heureux de t’accueillir ici haut. Tu as fait un long chemin pour me rejoindre. Est-ce que tu as faim ? – Je ne dis pas non, répondit Didier

A ce moment là, Dieu va chercher une boite de thon dans le garde-manger céleste, puis ils dégustent le tout avec de l’eau plate. Pendant ce vrai festin, Didier ne peut s’empêcher de jeter un œil par en bas, en Enfer. Là, il peut voir les damnés en train de se taper la cloche avec force steaks, gibiers, plats en sauce, fromages, pâtisseries, et vins exceptionnels… Mais par respect pour Dieu, il ne fait aucune remarque.

Le jour suivant, Dieu demande à nouveau à Didier s’il a faim. Une fois encore Didier lui répond qu’il mangerait volontiers un morceau.

Et là, comme la veille, Dieu va chercher une boite de thon, qu’ils partagent avec la même eau plate. Pendant ce temps là, en bas, c’est toujours le festin avec caviar, champagne, truffes, ortolans, foie gras, tout ça accompagné des meilleurs crus du Bordelais, d’Alsace et de Bourgogne.

Toujours très digne, Didier ne se manifeste pas et mange sans rien dire.

Le troisième jour, à la mi-journée, Dieu s’en va sans rien dire chercher une boite de thon. Alors avec beaucoup d’humilité, Didier lui dit :
– Seigneur, vraiment, je suis extrêmement heureux d’être ici avec toi au Paradis. Mais tu sais, je me faisais une toute autre idée de la vie ici. En particulier, je n’aurai jamais pensé que tout ce qu’il y avait à manger ici était du thon en boite, alors qu’En Bas, en Enfer, c’est festin tous les jours. Vraiment Seigneur, je ne comprends pas !
– Je sais bien, Didier, lui répond Dieu, mais j’ai vraiment pas envie de faire la cuisine pour deux personnes…

Les mariés au Paradis

Un homme qui vient de mourir se retrouve devant la porte du Paradis où des dizaines de personnes font la queue. Il s’insère dans la file et observe ce qui se passe à l’avant : Saint-Pierre examine les « candidats », leur pose une question, puis les gens entrent au Paradis ou descendent directement en Enfer. Au fur et à mesure que la file avance, l’homme panique de plus en plus : il sait qu’il n’a pas eu une vie exemplaire… Juste avant que ce soit son tour, il entend Saint-Pierre demander à l’homme devant lui :
– Avez-vous été marié ?
– Oui, une fois.
– Bien. Entrez !

Rassuré, notre homme s’avance tranquillement.
– Avez-vous été marié ?
– Oui Saint-Pierre, j’ai été marié deux fois !
– Ouste ! En Enfer !

Voyant que l’homme ne comprend pas, Saint-Pierre lui explique :
– Ici, il y a de la place pour les martyrs, pas pour les cons…

Le syndicaliste en enfer

L’un des plus virulents chefs du syndicalisme meurt et se présente au paradis :
– Vous ne croyez pas, lui dit saint Pierre, qu’après avoir passé votre vie à emmerder les usagers et à saboter l’économie par vos grèves à répétition, vous allez venir chez nous. Allez, hop ! En enfer ! Satan prend donc livraison du syndicaliste. Trois jours plus tard, il vient trouver saint Pierre :
– Vous m’avez fait un beau cadeau avec ce meneur, lui dit-il. Je ne sais pas comment il s’y est pris pour endoctriner mes diablotins. Toujours est-il que, depuis ce matin, nous n’avons plus de chauffage !

Le nouvel affichage du four

– Qu’est-ce que ça veut dire, demande un homme à sa femme : sur le tableau de notre nouvelle cuisinière, je vois un diable qui s’agite au milieu des flammes. – Ah ! Oui ! Le vendeur de la Samaritaine m’a expliqué. Ça, c’est leur dernier gadget pour signaler que le four est vraiment trop chaud et que ça risque de brûler.