Le partage de l’amour

Un vieux couple entre lentement chez Mc Donalds, par une froide soirée d’hiver. Ils se retrouvent attablés parmi un groupe de jeunes familles et de jeunes couples. Plusieurs clients les regardent avec admiration, se disant :
« Quelle belle image. Ce vieux couple a dû passer à travers bien des épreuves, depuis au moins 60 ans qu’ils sont ensemble. » Le vieux monsieur se rend directement à la caisse, commande sans hésitation et paie le repas. Le vieux couple choisit alors une table et le vieux monsieur pose son plateau sur la table. Sur le plateau se trouvent un hamburger, un paquet de frites et un Coca-Cola.

Le monsieur déballe le hamburger et le coupe précisément en deux. Il en place une moitié devant son épouse. Ensuite il compte soigneusement les frites et en fait deux piles égales et en place une devant sa femme. Il prend une gorgée de Coca-Cola, sa femme en fait autant. Il place le Coca-Cola entre les deux. Quand l’homme commence à manger sa partie de hamburger, les autres clients se disent :
« Les pauvres, ils ne peuvent acheter qu’un seul repas pour eux deux. »

Quand le vieux monsieur commence à manger les frites, un jeune homme se lève et s’approche de leur table. Un peu gêné, il leur offre poliment de leur acheter un autre repas. Le monsieur lui dit que tout va bien et qu’ils sont habitués à tout partager. Puis les gens s’aperçoivent que la vieille dame n’a encore rien mangé. Elle reste assise, regardant son mari manger sa part en sirotant de temps à autre une gorgée de Coca-Cola. Encore une fois le jeune homme les supplie de le laisser leur acheter un autre repas. Cette fois c’est la vieille dame qui lui explique que ce n’est pas nécessaire, qu’ils sont habitués à tout partager.

Comme le vieux monsieur finit de manger et s’essuie la bouche, le jeune homme n’en peut plus. Il s’approche de leur table pour leur offrir encore une fois de la nourriture. Après qu’ils aient une fois de plus poliment refusé, il demande à la vieille dame :
– Madame, pourquoi ne mangez-vous pas ? Vous dites que vous partagez tout. Qu’attendez-vous ?
– J’attends les dents.

La jeune minette du vieux

Un vieux est en ménage avec une jeune minette.

Comme il n’a plus sa vigueur de 20 ans, il se limite à lui bouffer le cul. Un matin la nénette se lève pliée en deux. – Ben mon salaud, dit-elle, tu m’as tellement bouffé le cul hier soir que j’ose pas m’asseoir tellement j’ai mal !
– Quand t’aura fini de papoter, répond le vieux, tu me rendras mon dentier qu’on déjeune…