Le demi-tour belge

C’est un Belge qui visite notre beau Pays la France, il en est à la Corse, plus exactement au pied d’une montagne. Il va pour s’engager sur la route qui mène au sommet lorsqu’il aperçoit un panneau qui dit :
« ATTENTION, on ne peut pas faire demi tour en haut ! » Alors le Belge se dit :
« Je vais monter en marche arrière comme ca je ne serai pas embêté en redescendant ! »

Une heure plus tard le Belge redescend en marche arrière :
« Mais, ils sont très cons ici, on pouvait largement faire demi tour en haut ! »

L’horaire des couilles

Deux touristes parisiens se promènent dans le maquis corse. Et ils aperçoivent dans un champ un autochtone en train de faire la sieste couché à l’ombre d’un taureau. L’un des deux s’approche et demande l’heure. Alors le corse soulève les couilles du taureau et répond :
« Deux heures moins le quart ». Bien entendu lorsque nos deux parigots raconte cela une fois rentrés a l’hôtel on ne les croit pas. Le lendemain ils sont donc accompagnés de deux amis qui veulent en avoir le coeur net. Donc même affaire le corse fait la sieste couché à l’ombre de son taureau. Et un des touristes va lui demander l’heure. Une fois de plus le corse soupèse les couilles du taureau et répond :
« Une heure et demi ».

Un des touristes à qui on ne la fait pas veut savoir le fin mot de l’histoire et va donc voir le corse :
– Excusez moi, mais est-ce que vous pourriez m’apprendre comment vous faites pour connaître l’heure en soupesant les couilles d’un taureau ?
– C’est simple je soulève les couilles du taureau car elles me cachent le clocher de l’église !

L’incendie de l’avocat Corse

C’est un avocat du continent qui vient passer ses vacances d’été dans la villa d’un de ses confrères corses. Le Corse lui dit avec un sourire en coin :
– Tu te rappelles de cette vieille bâtisse que j’avais acheté du côté de Propriano ? Eh bien il y a eu le feu là-bas le mois dernier. Heureusement, j’avais une bonne assurance… L’avocat du continent lui répond alors en souriant :
– Ah, c’est comme moi. Tu te souviens que j’avais acheté une fermette près de Perpignan… Tu as vu les inondations à la télé : la rivière qui passait à côté est sortie de son lit et la fermette… pfffuit… disparue sous les flots. Mais moi aussi j’avais pris une bonne assurance !
– Oh la vache ! S’étonne le Corse, comment tu as fait pour déclencher une inondation ?

12 juin 2015 – Ne pas organiser les concerts de Patrick en montagne !

Dramatique accident en Haute-Corse. Un éboulement et une coulée de boue auraient entraîné le dramatique accident ou quatre touristes ont trouvés la mort.

(caricature Patrick Fiori)

Retrouvez toutes les oeuvres de Jerc sur http://www.jerc-tbm.com

La nuit de noce corse

Un vieux corse donne des informations à son fils à propos de sa future nuit de noces :

« Alors d’abord, tu vas porter ta femme dans la chambre, parce qu’un corse, c’est fort… Ensuite, tu vas la poser délicatement sur le lit, parce qu’un corse, c’est doux…
Après, tu vas lui arracher ses vêtements, parce qu’un corse, c’est passionné…
Puis tu vas la caresser délicatement, parce qu’un corse, c’est sensuel…
Enfin, tu vas te branler, parce qu’un corse, c’est indépendant ! »

Le Corse qui cherchait du travail

Un Corse fait la sieste. Sa femme se met en colère :
– Cette fois, Antoine, dit-elle, j’en ai assez. Voici les journaux du jour, tu vas me faire le plaisir de lire les offres d’emploi et de trouver un boulot. Bon gré, mal gré, il se lève et se plonge dans la lecture des petites annonces. Une demi-heure plus tard, sa femme l’interroge :
– Alors, tu as trouvé une place ?
– Oui, dit-il. Ta mère commence demain.

Le bonheur en Corse

L’histoire se passe en Corse. Un grand-père est interpellé par son petit-fils de 10 ans :
– Dis-moi pépé, qu’est-ce qu’il faut pour être heureux dans la vie ? – Hé bien mon petit, pour être heureux dans la vie, il suffit de 2 choses : avoir une bonne santé et un bon travail.
– OK pépé, mais toi, tu es heureux dans la vie ?
– Oh que oui mon petit, tu vois j’ai une bonne santé et ta mémé elle a un bon travail…