Les chirurgiens et les métiers des patients

Cinq chirurgiens prennent leur pause café. Le premier chirurgien dit :
– Les comptables sont les meilleurs à opérer parce que quand tu les ouvres, tout est numéroté à l’intérieur. Le deuxième chirurgien dit :
– Non, c’est mieux les libraires. A l’intérieur, tout est classé en ordre alphabétique.

Le troisième répond :
– Essayez les électriciens les gars ! Tout leur intérieur est codé en couleur.

Le quatrième intervient :
– Moi je préfère les avocats. Ils sont sans cœur, sans couilles, sans colonne vertébrale et leur tête est interchangeable avec leur cul.

Le cinquième chirurgien, qui écoutait tranquillement la conversation tout en prenant son Jack Daniels (tous les chirurgiens font ça entre les opérations) dit :
– Moi ceux que j’aime, ce sont les ingénieurs… Eux, ils comprennent quand il te reste des morceaux un peu partout à la fin…

La sexualité du comptable en prison

Un comptable a été accusé de fraude ; Il a été jugé coupable et envoyé en prison. On le place dans la cellule d’une montagne de muscle…

Comme c’est la première fois qu’il fait de la prison, il demande à son colocataire :

Comptable : Qu’est-ce qu’on fait pour tuer le temps ici ?
M. Muscle : On joue à des jeux. Comptable : Quel genre de jeux ? Le Monopoly ?
M. Muscle : Non
Comptable : Le Scrabble ?
M. Muscle : Non
Comptable : Les cartes ?
M. Muscle : Non – On joue au Papa et à la Maman : Lequel des deux tu veux être ?

Le comptable réalise qu’il est dans la merde et il se dit « je crois que je préfère mettre plutôt qu’être mis » et il dit :

Comptable : Je veux être le Papa !
M. Muscle : Allez Papa, viens sucer la bite à Maman.

Le programme de comptabilité

Les perles : L’informatique

Dans la boîte ou j’étais avant, on faisait des programmes de comptabilité pour des fonctionnaires. Un jour, un client téléphone pour signaler un problème sur une application :
« Voilà, dit-il, j’ai rempli toutes les zones de mon écran mais tout disparaît quand j’appuie sur la touche ESCompte ! »

La fatigue du comptable trompé

C’est un comptable sans histoire qui a passé tout son week-end à broyer du noir. Le lundi, il arrive à son travail avec des cernes énormes.

Son patron compatissant vient le voir et lui demande pourquoi il est si abattu :
– Alors qu’est-ce qui ne va pas mon petit Jean-Pierre ? – C’est ma femme… elle me trompe avec d’autres hommes.
– Eh bien… je comprend que vous ne soyez pas d’humeur joyeuse, mais vous savez, il faut vous reprendre. Vous trouverez dans le travail des motifs de satisfaction et vous allez bien vite oublier votre tristesse !
– Non, non, ce n’est pas ça monsieur le directeur, c’est juste que je n’arrive pas à dormir avec deux personnes à côté de moi dans notre petit lit.