Parfum

Je voulais t’écrire un poème
Pour dire à quel point je t’aime
A quel point ma vie belle est devenue
A quel point dans ma vie ta venue
Apporta le soleil, le bonheur
Et chargea mille espoirs en mon cœur Je voulais t’écrire un poème
Pour rassurer, te dire que même
Si notre vie est parfois dure
L’amour que j’ai pour toi perdure
Que les obstacles et les ennuis
Jamais à mon amour n’ont nuis

Je voulais t’écrire un poème
Un drôle de texte, un stratagème,
Pour te montrer que dans ma vie
Il n’y a que de toi l’envie

Je voulais t’écrire un poème
Pour dire à quel point je t’aime
Mais craignant de n’être pas assez fin
Je préfère t’offrir le parfum
Laurent Zimmermann

ATTENTION : Ce texte est une œuvre originale, déposée auprès de la SGDL. Toute reproduction sans accord préalable de l’auteur est strictement interdite.

Le manteau en frais généreux

Un chef d’entreprise vient d’acheter un manteau de fourrure qu’il demande de faire livrer à sa femme. – Je suppose, lui dit le vendeur, en clignant de l’œil, que vous allez faire passer cela en frais généraux.
– Surtout pas ! Je règle ce cadeau sur mon propre compte. Imaginez un peu que la facture m’en soit adressée au bureau et que ma secrétaire tombe dessus. Vous voyez, un peu, la scène de jalousie que je devrais affronter !

Le cadeau de mariage en charade

Mon premier est ce que fit le cerf avec un tournevis

Mon second est un café où l’on ne sert que du Beaujolais, du Muscadet, du Bandol et du Monbazillac

Mon troisième est ce qui reste d’un cochon de lait quand on a tout mangé sauf les sabots

Mon quatrième est un embouteillage du à un troupeau de biques

Mon tout est un cadeau de mariage très apprécié REPONSE :
Un service à café de 84 pièces de porcelaine de Sèvres.

EXPLICATION :

1 ) Un cerf vissa

2 ) Café de quatre vins

3 ) Quatre pièces de porcelet

5 ) Noeud de chèvres