L’obscénité du hot-dog belge

Un Belge débarque à New York. Il entre dans un snack et demande au barman :
– Qu’est ce vous auriez à manger, mon ami ?
– No compris, fais l’autre.
– Miam-miam….
– Yes ! Hot-dog…

Le Belge sort son lexique et lit : « Dog : chien » et « Hot : chaud ». Tiens, se dit-il, je savais pas qu’en Amérique, ils mangent des chiens chauds… Mais bon, je vais essayer.

Trois minutes après, on lui apporte son hot-dog. Le Belge ouvre le pain et découvre la saucisse au milieu. Il appelle le serveur et lui lance :
– Qu’est ce que c’est que ça, une fois ? Vous n’allez pas me dire que dans le chien, il n’y a pas un morceau plus appétissant que cette obscénité !

Rate this post

Le vélo du paysan belge

Un paysan belge se rend en ville sur son vieux vélo. Un agent l’arrête :
– Vous n’avez pas d’éclairage !

Le paysan répond :
– Mais je ne roule jamais la nuit, sais-tu ?
– Vous n’avez pas non plus de freins !
– Chez moi, c’est tout plat, une fois.
– Vous n’avez pas non plus de sonnette !
– Dans mon village, tout le monde me connaît, allez !

L’agent prend son carnet et commence à verbaliser. Pendant qu’il écrit, le paysan lui tape sur l’épaule et lui dit :
– Pendant que tu écris ma commande, mets aussi des pneus neufs, une fois !

Rate this post