Les Rolling Stones sur les cuisses

C’est une femme qui est une fan inconditionnelle des Rolling Stones.  Elle est tellement fan qu’elle a décidé de se faire tatouer le visage de Mick Jagger sur le devant de la cuisse gauche, et celui de Keith Richard sur le devant de la cuisse droite.

Elle se rend chez le tatoueur. Lorsque la séance de tatouage est terminée, le tatoueur lui enveloppe les cuisses de bandes Velpeau afin de limiter la douleur et l’irritation et il lui recommande de garder les bandages une semaine, et de revenir lui montrer le résultat ensuite. Une semaine plus tard, elle retire les bandages et est horrifiée : elle ne reconnaît ni Mick Jagger, ni Keith Richard.

Aussitôt, elle file chez le tatoueur, bien décidée à faire un scandale. Sur place, le tatoueur contemple son travail et semble satisfait du résultat. Comme la femme est encore plus en colère, le tatoueur lui dit :
– Calmez-vous madame. Que diriez-vous de demander l’avis d’une personne neutre ?

La femme accepte, et le tatoueur sort dans la rue… au même moment ou un clochard en état d’ébriété bien avancé passe par-là. Pensant avoir trouvé une personne « neutre », il l’agrippe par l’épaule et l’invite à rentrer dans l’atelier. Là, il demande à la dame d’exhiber ses tatouages, et il incite le clodo à regarder de près. Enfin, il demande :
– Alors, est-ce que vous reconnaissez les Rolling Stones sur l’anatomie de madame ?

Et le clodo :
– Les Rolling Stones, non. Mais par contre, le gars au milieu avec la barbe et la mauvaise haleine, ça ne peut être que le chanteur de ZZ Top.

Le tatouage des seins

Dans une ville de la côte, une fille tombe amoureuse d’un marin. Pour lui prouver son amour, elle se fait tatouer son visage sur le sein droit… Mais rien ne dure, et quelques temps plus tard le marin prend le large.

Peu après, la voilà amoureuse d’un beau militaire. Ne voulant pas que son nouvel amant soit jaloux, elle se fait à nouveau tatouer le visage du type sur l’autre sein… Mais ce que c’est que l’amour, hein… Là encore, la passion ne dure pas et le militaire la laisse tomber.

Un an plus tard, elle tombe encore amoureuse, cette fois-ci d’un garçon boucher. Lors de la première nuit qu’ils passent ensemble, au moment où ils se déshabillent, le garçon boucher est pris d’un fou-rire incontrôlable. Elle lui demande :
– Tu peux me dire ce que j’ai de si drôle ?

Et le gars, entre deux gloussements :
– C’est juste que je pense à la gueule que ces deux là allaient tirer dans dix ans…

Le mariage est une prison

Une femme se réveille pendant la nuit et constate que son mari n’est pas au lit. Elle enfile son peignoir et descend voir où il est. Elle le trouve dans la cuisine, assis devant une tasse de café. Il paraît bouleversé et fixe le mur. Elle le voit essuyer une larme comme il avale une gorgée de café.
« Qu’est-ce qui ne va pas chéri ? »

Le mari lève les yeux de son café, il lui demande solennellement :
« Tu te souviens, il y a 20 ans, quand on s’était donné rendez-vous, tu n’avais alors que 16 ans ? »

« Oui je m’en souviens… » répond-elle.

Le mari fait une pause, les mots lui viennent difficilement. « Te souviens-tu que ton père nous a surpris en train de faire l’amour à l’arrière de la voiture ? »

« Oui je m’en souviens… » dit la femme en s’asseyant à ses côtés.

Le mari continue : « Te souviens-tu, quand il a pointé son flingue sur ma tempe et qu’il a dit : ou tu épouses ma fille ou je t’envoie en tôle pour 20 ans »

« Je m’en souviens aussi… » répond-elle doucement.

Il essuie une autre larme et dit : « J’aurais été libéré aujourd’hui ! »

Le vigile et les vols dans l’usine

C’est un gars qui obtient un poste de vigile de nuit dans une usine. Il a été embauché car il y a déjà eu pas mal de vols réalisés pour la plupart par les ouvriers travaillant la nuit. Dès son entrée en fonction, à la sortie de l’usine le matin, le vigile passe les employés à la fouille et s’assure que ni leurs sacs ni leurs poches ne contiennent d’objet volé. Tout se passe bien jusqu’à ce qu’un ouvrier poussant une brouette remplie de papiers et de cartons se présente à la sortie.

Pensant en son for intérieur qu’il tient là un suspect, le vigile arrête l’ouvrier et vide la brouette de tous ses papiers. Ne trouvant rien d’autre, il demande :
– A quoi ça va servir tout ce papier ?

L’ouvrier répond :
– Je me fais un peu d’argent de poche en portant ce papier au recyclage. Et ces papiers sont récupérés dans les poubelles de l’usine, donc pas de problème.

Le vigile laisse passer l’employé, mais décide de garder un œil sur lui. A chaque sortie d’usine les autres matins, le vigile ne trouve rien chez les ouvriers qu’il fouille, ni chez le récupérateur de papier.

Les jours se suivent comme ça pendant une année lorsqu’un beau jour, le vigile est convoqué par le directeur de l’usine. Sans prendre de gants, le directeur lui dit :
– Vous êtes viré !

Abasourdi, le vigile répond :
– Mais pourquoi ? Qu’est-ce que j’ai fait ?
– Votre travail consistait à vous assurer que personne ne vole quelque chose dans cette usine, et vous n’avez pas réussi. Donc vous êtes viré.
– Eh une minute… Qu’est-ce que vous entendez par pas réussi à faire mon boulot ?
– Personne n’a jamais volé quoi que ce soit pendant que j’étais vigile.
– Ah vraiment ? Répond le patron. Et alors comment expliques-tu les 365 brouettes manquantes ?

L’organisation des scouts

Un minibus plein à ras bord de jeunes scouts s’arrête sur le seul emplacement encore libre du camping. Une nuée de jeunes enfants en descendent en courant et se mettent à déballer le matériel et à monter la tente en quatrième vitesse. Pendant ce temps là, le chef scout donne les ordres et organise les manœuvres. Sur l’emplacement voisin, un monsieur regarde la scène abasourdi :
– Et ben ça alors ! C’est ce qui s’appelle de l’organisation et du travail d’équipe… Toutes mes félicitations !

Alors le nouvel arrivant lui répond :
– Oui, mais il faut dire que j’ai un secret pour parvenir à ça : personne n’a le droit d’aller aux toilettes tant que la tente n’est pas montée…

La ménagère sexy et le réparateur

Un réparateur de chez Darty passe dans un appartement pour réparer une télé. C’est une ménagère plutôt sexy qui lui ouvre la porte et qui lui montre la TV à réparer dans le salon. La jeune femme est tellement aguichante, qu’il ne parvient pas à quitter son corps des yeux dès qu’elle passe près de lui et du coup, la visite dure un certain temps…

Tant bien que mal, il finit par réparer l’appareil, puis il donne la facture à la dame. Alors qu’elle rédige le chèque, elle lui dit :
– Je vais vous demander quelque chose de… disons quelque chose d’inhabituel. C’est assez embarrassant et auparavant, je voudrais que vous me promettiez de garder ça secret.

Au comble de l’excitation, le réparateur répond qu’il est d’accord, et la femme reprend :
– Mon mari est quelqu’un de bien (soupir) mais il souffre d’une certaine incapacité physique voyez-vous… Alors que vous, vous êtes un homme qui me semblez bien bâti et robuste… et moi de mon côté, je suis une femme plutôt volontaire.

Le réparateur répond en rougissant :
– Oh ça oui !

Le femme:
– Et depuis que vous êtes entré, j’y pense…

Le gars, super chaud :
– Je dois dire que moi aussi !

La femme, étonnée :
– Ah bon ? Vous aviez deviné que je voulais déplacer le réfrigérateur ?

Les photos de nus de la nuit de noce

C’est un couple de jeunes mariés. Ils vont passer leur première nuit ensemble et leur excitation est au paroxysme. La jeune fille sort la première de la salle de bains, sentant bon le Nivéa douche au Monoï et vêtue d’une robe de nuit. Le mari, couché sur le lit en l’attendant lui dit :
– Ma chérie, maintenant que nous sommes mariés, tu peux me laisser contempler ton corps ! Alors la jeune femme entrouvre sa robe de chambre et dévoile un corps de déesse…
– Oh chérie, tu es si… C’est trop beau. Ah laisse-moi te photographier !
– Tu veux prendre une photo de moi ? Toute nue ?
– Oui chérie, comme ça je pourrai te porter en permanence contre mon cœur, et je n’aurai qu’à te contempler pour me rappeler cette nuit où tu auras été ma femme pour la première fois.

Alors, charmée par les mots de son mari, la jeune fille se laisse prendre en photo. Le mari passe ensuite dans la salle de bains. Il prend sa douche et en ressort vêtu lui aussi d’une robe de chambre.

La femme, imitant le mari dit :
– Chéri, nous sommes mariés maintenant, laisse donc cette robe de chambre et montre-toi tout nu !

Alors le jeune homme laisse tomber sa robe de chambre et se dévoile dans toute sa nudité…

La femme se pâme :
– Oh là là. Waow dis-donc… Est-ce que tu veux bien que je prenne une photo moi aussi ?

Le gars est flatté et sourit :
– Pourquoi ?
– Pour que je puisse la faire agrandir.