Le tatouage des seins

Dans une ville de la côte, une fille tombe amoureuse d’un marin. Pour lui prouver son amour, elle se fait tatouer son visage sur le sein droit… Mais rien ne dure, et quelques temps plus tard le marin prend le large.

Peu après, la voilà amoureuse d’un beau militaire. Ne voulant pas que son nouvel amant soit jaloux, elle se fait à nouveau tatouer le visage du type sur l’autre sein… Mais ce que c’est que l’amour, hein… Là encore, la passion ne dure pas et le militaire la laisse tomber.

Un an plus tard, elle tombe encore amoureuse, cette fois-ci d’un garçon boucher. Lors de la première nuit qu’ils passent ensemble, au moment où ils se déshabillent, le garçon boucher est pris d’un fou-rire incontrôlable. Elle lui demande :
– Tu peux me dire ce que j’ai de si drôle ?

Et le gars, entre deux gloussements :
– C’est juste que je pense à la gueule que ces deux là allaient tirer dans dix ans…

Une femme comme ma mère

Deux potes discutent :
– J’en ai marre. Je n’arrête pas de rencontrer des filles, mais dès que je les invite chez mes parents, ma mère ne les supporte pas… Quelle guigne. Qu’est-ce que tu ferais à ma place ? – Ben j’sais pas moi. Et si tu essayais de trouver une fille qui soit comme ta maman ? Je suis sûr qu’après ça, elle ne te posera plus de problème.

Peu de temps après, les deux gars se rencontrent à nouveau :
– Alors, est-ce que tu as trouvé la fille parfaite, celle qui te plaît à toi ET à ta mère ?

L’autre hausse les épaules et répond :
– Ouais, je l’ai trouvée. Je l’ai ramenée à la maison. Ma mère l’a adorée et elles sont tout de suite devenue amies.
– Eh ben alors, ça y est, tu vas te fiancer?
– Je ne pense pas, non. C’est mon père qui ne la supporte pas…

L’amoureuse du porno

Les perles : Le porno

« – Célibataire ? – Non. Depuis un an je vis avec un homme de vingt-huit ans et je suis très très amoureuse de lui. Je sais que ça peut paraître étrange à certains d’être amoureuse alors que je fais du X et que je me tape d’autres mecs. Mais moi, je n’y vois pas de barrière, bien au contraire… »

(Hot Vidéo, avril 98)