Drogué au liquide de frein

C’est l’histoire d’un mécanicien qui travaillait sous une voiture. Malencontreusement, une goutte de liquide de freins lui tomba dans la bouche.
– Waow ! Ce truc a un goût excellent, se dit-il. Le jour suivant, il parle de son expérience à son collègue de travail et lui dit qu’il en goûtera encore un peu aujourd’hui, « pour voir ». L’ami ne trouve pas cela tellement normal, mais il ne dit rien.

Le jour d’après, le mécano dit à son ami qu’il envisage d’en boire à nouveau, l’équivalent d’une tasse à café, et le jour suivant, il pense carrément passer au bidon complet.

Cette fois, le collègue de travail est vraiment inquiet. Il lui dit :
– Tu sais que le liquide de frein c’est du poison. Et je pense que tu es en train de devenir dépendant à ce poison…

Alors l’autre lui répond :
– Bah, t’inquiète pas. C’est du liquide de freins, alors, je m’arrête quand je veux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *