Le chien qui mange les bijoux

Les perles : Les assurances

« Mon dogue allemand a avalé les boucles d’oreilles en or de ma femme. Elles valent près de 10 000 francs. Elles étaient sur la table de chevet. Le chien les a vues, a bondi et les a avalées. Vous me demandez de vérifier si je ne pourrais pas les retrouver : j’aimerais savoir pendant combien de temps je dois vérifier les excréments de mon chien. »

Le prix Darwin : Alimentation dangereuse (1996)

25 Mars 1996 : Un homme fut retrouvé mort dans son lit sans cause apparente. Les policiers constatèrent un taux élevé de gaz méthane dans son sang et dans sa chambre, qui était sans ventilation. Ils supposèrent que celui-ci résultait de son alimentation, composée exclusivement de choux et de flageolets. Trois personnes qui se portèrent à son secours tombèrent malades et l’état de l’un d’eux nécessita une hospitalisation…

Le prix darwin : un sauvetage musical (1999)

Une femme rentre à la maison et trouve son mari de dos dans la cuisine tremblant, presque en transe avec un fil électrique à la main. Pour sauver son mari, elle attrape un bout de bois dans le jardin et le tape violemment à l’épaule pour l’éloigner du courant électrique. Ce faisant elle lui fait une double fracture au bras. Dommage, car en fait le mari était en train d’écouter de la musique sur son Walkman.…

Une sodomie explosive

« A la réflexion, craquer l’allumette a été ma grosse erreur. Mais j’essayais seulement de récupérer le hamster. » a raconté Éric Tomaszewski aux docteurs stupéfiés de l’Unité des Grands brûlés de l’hôpital de Salt Lake City. Tomaszewski et son partenaire homosexuel Andrew Kiki Farnum ont été admis pour un traitement d’urgence après qu’une sodomie eut sérieusement mal tourné.

« J’ai poussé un tube en carton dans son rectum et glissé Raggot, notre hamster, à l’intérieur » a-t-il expliqué.

« Comme d’habitude, Kiki a crié ‘Armageddon’ pour indiquer qu’il en avait assez. J’ai essayé de récupérer Raggot mais il ne sortait pas, j’ai donc regardé dans le tube et craqué une allumette, pensant que la lumière pouvait l’attirer. »

Lors d’une conférence de presse, un porte-parole de l’hôpital a décrit ce qui s’est passé ensuite : L’allumette a enflammé une poche de gaz intestinal et une flamme a jailli du tube, enflammant les cheveux de M. Tomaszewski et brûlant sévèrement sa figure. Elle a aussi mis le feu au pelage du hamster, qui, à son tour, a enflammé une poche plus grande de gaz plus loin dans l’intestin, propulsant le rongeur comme un boulet de canon.

Tomaszewski a été brûlé au deuxième degré et a eu le nez cassé par l’impact avec le hamster, tandis que Farnum a été brûlé au premier et au deuxième degré tant à l’anus que sur la partie terminale de son intestin.

On ne donne pas de nouvelle du hamster…

Le prix Stella : Dans les dents la boîte !

Le prix Stella : Décembre 1997

Kara Walton, Delaware, gagna son procès contre une boite de nuit d’une ville voisine lorsqu’elle les poursuivit car étant tombée par terre depuis la fenêtre des toilettes elle s’était cassé 2 dents. Ceci étant arrivé alors que Mlle Walton essayait de s’esquiver par la fenêtre pour éviter de payer 3 dollars 50 de boisson. Le jury lui octroya 12.000 dollars plus les frais de dentiste.

Le prix Stella : Mordu par un chien énervé

Le prix Stella : Octobre 1999

Jerry Williams, Arkansas, gagna 14.500 dollars plus les frais médicaux après avoir été mordu par le chien de son voisin. Le chien était enchaîné à la clôture intérieure du jardin. Le montant accordé a M. Williams fut moins élevé que prévu car le jury estima que le chien avait peut-être été un rien provoqué par M. Williams qui lui tirait dessus au fusil a plombs.

Le prix Stella : La main sur l’enjoliveur

Le prix Stella : Juin 1998

Carl Truman, 19 ans, de Los Angeles, gagna 74.000 dollars plus les frais médicaux lorsque son voisin roula sur sa main avec sa Honda Accord. M.Truman n’avait apparemment pas remarqué la présence de son voisin au volant alors qu’il lui volait ses enjoliveurs.

Le prix Stella : Pourquoi tant de haine ?

Le prix Stella : Explications

En 1994, un jury du Nouveau-Mexique accorda 2,9 millions de dollars de dommage et intérêts a Stella Liebeck, 81 ans, souffrant de brûlures aux troisième degré sur les jambes, le sexe et les fesses après s’être renversée une tasse de café McDonald sur elle. Ce cas inspira un « Prix Stella » annuel récompensant les procès US les plus délirants. Les cas présentés sont des sérieux candidats pour le prix, chacun versant dans le ridicule achevé, mais, dans la tradition américaine, avec un bon avocat, on peut gagner n’importe quoi.

Le camping-car de la mort

LE PRIX STELLA : NOVEMBRE 2000

Merv Grazinski, d’Oklahoma City acheta un camping-car Winnebago flambant neuf de 10 mètres de long. Lors de son retour chez lui, s’étant engagé sur l’autoroute, il lança le véhicule à 110 km/h puis quitta le siège du conducteur pour se préparer un café à l’arrière. Evidemment, le camping-car quitta la route et s’écrasa plus loin après une série de tonneaux. Mr Grazinski poursuivit Winnebago pour ne l’avoir pas prévenu, via le guide de l’utilisateur, qu’il ne pouvait pas faire ca. Il gagna 1.750.000 dollars plus un nouveau camping-car (Winnebago fit en plus changer son guide d’utilisation au cas ou d’autres parfaits crétins achèteraient leurs véhicules).