La conception des enfants

C’est un petit garçon qui demande à sa mère :
– Maman, comment suis-je né ?
– Dans un chou. Ton père et moi t’avons trouvé dans un chou.
– Et ma sœur alors ?
– Ta sœur… elle, nous l’avons trouvée dans une belle rose.
– Ah bon ! Le soir venu, le petit garçon entre dans la chambre de ses parents et les surprend en train de faire l’amour.
– Alors, les vieux, on jardine ?

Rate this post

L’anniversaire de Néron

Néron a décidé de fêter son anniversaire en faisant crucifier 20000 chrétiens le long de la Via Apia. Il donne donc quelques ordres dans ce sens, et le jour de son anniversaire, il se paye un gros plaisir en paradant sur son char doré entre les milliers de crucifiés. Tout-à-coup, au km 35, il entend un des punaisés qui murmure un truc inaudible. Il arrête son char et lui demande de parler plus fort. Le type a tellement de sang dans la bouche que sa voix se noie dans un gargouillis affreux. Il demande donc qu’on lui amène une échelle – il veut vraiment entendre ce que le mec a à dire. On lui amène donc l’échelle, il la pose contre la croix et il monte.

Une fois son oreille tout près de la bouche du supplicié, il lui ordonne :
– Allez, répète.

Et le mec de chantonner à moitié mourant :
– Joyeux anniversaire, Joyeux anniversaire…

Rate this post

Le grand Bouddha du parachutiste

C’est l’histoire de ce gars qui a décidé de vaincre sa peur et de réaliser ce qu’il a toujours rêvé de faire : sauter en parachute.

Il se rend donc à l’aérodrome le plus proche et rencontre les gars du club de parachutisme. On lui apprend à tout faire dans les règles comme comment sauter, comment replier un parachute, comment atterrir, comment se diriger, etc. Et puis finalement, vient le moment de faire le grand saut. Juste avant de monter dans l’avion, l’instructeur lui fait passer en revue ce qu’il doit savoir. Le gars énumère :
– D’accord. D’abord je saute, puis je compte jusqu’à 30, puis je tire la poignée d’ouverture.

L’instructeur le coupe :
– Et si ça ne fonctionne pas ?
– Dans ce cas je tire sur la poignée qui commande le ventral.
– Très bien. Mais maintenant je vais te dire ce qu’il te faudra faire si jamais ça non plus ça ne marche pas: tu diras « O grand Bouddha, Je crois en toi ! »
– « O grand Bouddha » ? Mais je ne suis pas bouddhiste. Qu’est-ce que ça pourra bien faire que je dise « O grand Bouddha » dans cette situation ?

L’instructeur lui répond :
– J’en sais rien, mais de toute façon puisque tu ne seras plus bon qu’à te crasher au sol, quelle différence cela fait, hein ?

Ensuite ils montent en avion, l’avion atteint l’altitude prévue pour le saut, et le gars saute. Il compte jusqu’à 30 et tire la poignée… RIEN. Il tire sur la poignée du ventral… RIEN non plus. Alors voyant la terre s’approcher à pas loin de 200 km/heure, et sachant que de toute façon il mourra, il lève les yeux au ciel et dit « O grand Bouddha »… El là, MIRACLE, une gigantesque main surgie de nulle part le réceptionne en douceur et vient le déposer extrêmement délicatement sur le sol…

A peine le gars a-t-il les deux pieds sur la terre ferme qu’il tend ses bras vers le firmament en invoquant « Sois loué Seigneur ! »

Et instantanément, la gigantesque main se referme en un gigantesque poing qui l’écrase comme une crêpe.

Rate this post

Le séjour d’échange linguistique

Jack un jeune londonien, reçoit une mignonne française en séjour d’échange linguistique. Après une journée de visite des rues de Londres, son père lui demande :
– Jack, qu’as-tu appris aujourd’hui avec Corinne ? – J’ai appris le nom des doigts de la main.
– Alors je t’écoute… (le papa est prof de français…).
– Le pouce, l’index, la plaisanterie, l’annul…
– Hey Jack, ce n’est pas la plaisanterie mais le majeur.
– Et pourtant dans le cinéma Corinne m’a dit : « Jack, tu ne trouves pas que tu pousses la plaisanterie trop loin ? »

Rate this post

L’accident du radis noir

Deux radis noirs étaient en train de marcher le long de la route.

Une voiture passe et renverse un des deux radis. On l’emmène tout de suite à l’hôpital. Un peu plus tard, le deuxième radis noir rencontre le chirurgien et lui demande : – Est-ce qu’il va s’en tirer ?

Et le docteur lui répond :
– Oui… mais il restera un légume toute sa vie.

Rate this post